Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Alain Juppé réaffirme qu’il n’a pas financé une "gigantesque mosquée" à Bordeaux

Cible d’une campagne acharnée sur son prétendu financement d’une grande mosquée à Bordeaux, Alain Juppé a rappelé que ces accusations étaient fausses. Il a fait part de son agacement sur RMC ce vendredi 9 septembre.

Rappel. Depuis des semaines, la fachosphère mène une campagne de dénigrement contre Alain Juppé relayant de fausses informations sur les liens entre le maire de Bordeaux et le financement d’une grande mosquée dans sa ville. Invité sur BFMTV – RTL ce vendredi 9 septembre, Alain Juppé a tenu une fois de plus à mettre les choses au clair. "Je suis l’objet d’une propagande mensongère sur les réseaux sociaux qui m’accusent d’avoir financé à hauteur de 20 millions une gigantesque mosquée à Bordeaux" annonce-t-il. "Eh bien, venez à Bordeaux, je vous invite à déjeuner" a-t-il lancé non sans une pointe d’humour.

Alain Juppé veut prouver sa bonne foi

Le candidat à la primaire de la droite et du centre s’était déjà exprimé sur le sujet en août dernier dans l’émission Le Grand Rendez-Vous d’Europe 1, d’I-Télé et des Echos. "Au passage, petite phase sur une campagne effrénée qui est menée contre moi sur les réseaux sociaux : on fait croire au bon peuple que j’ai financé à hauteur de 20 millions une gigantesque mosquée dans Bordeaux" déclarait Alain Juppé. Et là encore, il n’hésitait à se montrer généreux. "Celui qui la trouve, je lui offre une caisse de champagne. Elle n’existe pas" lançait-il avant de répéter qu’il en avait plus qu’assez "de cette campagne de dénigrement ".

Le projet de la grande mosquée, porté depuis des années par la Fédération musulmane de la Gironde (FMG)  joue bien des tours  à l’édile de Bordeaux. S’il s’est, depuis l’origine, montré favorable au projet, Alain Juppé ne tient pas non plus à trop s’impliquer et ne souhaite plus s’exprimer sur le sujet.  Rebaptisé "Ali Juppé" par l’extrême-droite, le maire de Bordeaux avait porté plainte pour diffamation contre le FN  en novembre 2015 pour des "informations mensongères". "Ce projet est toujours à l’arrêt, la grande mosquée n’existe pas et il n’a jamais été question d’argent public à ce propos" avait réagi l’élu Les Républicains à l’époque face aux informations diffusées dans des tracts du Front national. 

Euro 2016 : Alain Juppé  se plante sur Twitter sur la Marseillaise « chantée en anglais »
Le maire de Bordeaux en a plus qu’assez de la campagne de dénigrement dont il est victime à propos du financement d’une mosquée / ©maxppp
Ajouter un commentaire