Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Après 2017 : Ségolène Royal ne dirait pas "non" à un poste à l'Onu

Invitée à France Inter, jeudi 22 décembre, la ministre de l'Environnement réfléchit déjà à l'après-quinquennat de François Hollande. Ségolène Royal pourrait briguer le poste de direction du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Elle y pense très sérieusement. Bien qu'elle n'est pas encore postulée, la ministre de l'Environnement de François Hollande envisage déjà l'avenir. Invitée sur France Inter, ce jeudi 22 décembre, Ségolène Royal a laissé entendre qu'elle pourrait bien briguer la direction du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), qui est l'un des postes les plus influents dans le système de l'Organisation des Nations unies (Onu).

"On verra, c'est pas non", a ainsi lâché la ministre à la question d'une possible candidature au poste. "Candidate non,  parce que ça ne se passe pas de cette façon", a expliqué Ségolène Royal, tout en précisant que "c'est vrai que je suis assez sollicitée pour continuer le travail sur la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de la planète".

Ségolène Royal pensait déjà au poste en 2014

"Je vais regarder les propositions qui sont faites, c'est vrai que ça existe et ça fait quand même plaisir de voir que ce travail est reconnu", a souligné la ministre de François Hollande. En effet, elle a souligné qu'elle venait de "recevoir une magnifique lettre du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon".

Dès 2014, elle pensait déjà traverser l'Atlantique pour rejoindre l'organisation internationale. Interrogée sur ses ambitions, elle avait déclaré: "je suis engagée dans un chantier majeur (...) La cause de l'environnement continuera à être mon combat (...) Quand je ne serai plus ministre, c'est dans ce sen-là, plus associatif, que je m'engagerai".

Après 2017 : Ségolène Royal ne dirait pas
Elle envisage déjà l'après quinquennat de François Hollande. / ©maxppp
Ajouter un commentaire