Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Attaque dans une église de Normandie : Hervé Morin veut "israéliser notre sécurité"

Invité ce mercredi 27 juillet sur RMC, Hervé Morin a affirmé que "notre démocratie est mise en danger par l'absence de mesures". Le président (UDI) de la région Normandie appelle à "une 'israélisation' de notre sécurité" pour faire face à cette "période de tourments qui va durer".

Invité sur RMC ce mercredi 27 juillet, Hervé Morin a à son tour réagi à l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray. L'attaque, revendiquée par Daech et qui a fait une victime, a relancé le débat autour de la sécurité nationale déjà bien engagé après l'attentat de Nice le 14 juillet dernier. Ainsi, François Fillon propose de créer une "'armée numérique" pour lutter contre Daech, et Marion Maréchal-Le Pen appelle les jeunes Français à "s'engager dans la réserve opérationnelle". Hervé Morin, président (UDI) de la région Normandie, souhaite quant à lui une "israélisation de notre sécurité". "On a vécu en paix pendant 50 ans, et nous vivons une période de tourments, une période de tourments qui va durer", se justifie l'ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy.

"C'est pas les mosquées qu'il faut fermer, c'est l'imam qu'il faut enfermer"

"On est dans un contexte nouveau, un contexte extrêmement compliqué pour nos forces de sécurité et nos forces de renseignement", ajoute-t-il. Hervé Morin affirme que l'on doit "prendre des mesures qu'appellent nos compatriotes" car selon lui, "notre démocratie est mise en danger par l'absence de mesures". Le président du Nouveau Centre donne ensuite son avis sur la rétention administrative. "C'est pas les mosquées qu'il faut fermer, c'est l'imam qu'il faut enfermer", juge le président de la région Normandie. "Il faut faire de la rétention administrative, il faut que ceux qui rentrent du djihad fassent l'objet d'une procédure judiciaire la plus ferme possible", explique-t-il, ajoutant que ceux-là sont "des traîtres à la nation". Hervé Morin a répété ses propos quelques minutes plus tard sur BFM TV, expliquant qu'il "faut s'inspirer de pays qui ont connu des menaces terroristes pendant des années et qui ont pris des mesures de sécurité pour, autant que possible, les éviter". Un discours déjà bien rôdé puisque le président de la Normandie déclarait déjà au Figaro mardi 26 juillet qu'il "faut israéliser notre sécurité".

Attaque dans une église de Normandie : Hervé Morin veut
Pour le président (UDI) de la Normandie, "notre démocratie est mise en danger par l'absence de mesures" / ©maxppp
Ajouter un commentaire