Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Attentat de Nice : Julien Dray pointe la "pression populaire" et fait polémique

Ce vendredi 22 juillet sur BFM TV, Julien Dray a évoqué la "pression populaire" pour expliquer l'attentat de Nice. Le conseiller régional (PS) d'Île-de-France pointe une "faille" et appelle à "un comportement citoyen".

Julien Dray a lui aussi trouvé une "faille". Au lendemain de la publication de l'article de Libération mettant en cause le dispositif de sécurité le soir du 14 juillet, Julien Dray a donné une toute autre explication au micro de BFM TV. Pour le conseiller régional (PS) d'Île-de-France, la "pression populaire" est l'une des causes de l'attaque de Nice qui a fait 84 victimes sur la Promenade des Anglais. "Il faut savoir ce que c'est que la fin d'un feu d'artifice", commence-t-il. "Les gens sont pressés de partir, et souvent on lève les barrages de contrôle pour permettre le flux", continue Julien Dray, qui explique que "les gens ne veulent pas attendre, ils veulent vite partir". "Et c'est malheureusement à ce moment-là qu'il y a peut-être eu une faille", pointe du doigt le conseiller régional d'Île-de-France.

"Il faut un comportement citoyen"

Celui qui a été député (PS) de l'Essonne entre 1988 et 2012 poursuit son raisonnement. "Il faudra regarder mais la faille est aussi par la pression populaire des gens qui veulent s'en aller et qui n'ont pas envie d'attendre", estime Julien Dray. En "temps de guerre", il appelle à un "comportement citoyen". "Ça veut dire par exemple que quand c'est la fin d'un feu d'artifice, on n'est pas forcés de tout de suite se précipiter pour partir", détaille-t-il. "Il y a peut-être une file d'attente parce qu'on ne va pas lever le dispositif de sécurité", conclut Julien Dray. De nombreuses personnes ont réagi sur Twitter, lynchant le conseiller régional (PS) d'Île-de-France.

Attentat de Nice : Julien Dray pointe la
Julien Dray pointe du doigt la "pression populaire" pour expliquer l'attentat de Nice / ©maxppp
Ajouter un commentaire