Déjà Vu

Attentat de Nice : Manuel Valls recadre fermement Christian Estrosi

Le torchon brûle entre Manuel Valls et Christian Estrosi. Alors que le président de la région PACA estimait avoir été mis à l’écart par le gouvernement au lendemain de l’attentat de Nice et tirait à boulets rouges sur le gouvernement, Manuel Valls lui a demandé de se "reprendre" dans une interview accordée à Nice-Matin ce mardi 19 juillet.

A couteaux tirés. Christian Estrosi en veut au gouvernement et ne manque de le faire savoir haut et fort. Dans une interview accordée à Paris Match, lundi 18 juillet, l’ancien maire de Nice estime avoir été mis à l’écart du gouvernement après l’attentat du 14 juillet. Malgré sa colère, le président de la région Provences- Alpes- Côte d’Azur n’oublie pas de s’attaquer à son adversaire favori : le gouvernement. Selon lui, l’attaque terroriste de Nice aurait pu être évitée.

Dans Nice-Matin ce mardi 19 juillet, c’est au tour de Manuel Valls de répondre aux critiques de Christian Estrosi. Le Premier ministre a jugé "inacceptable" les accusations de l’élu Les Républicains sur le nombre de policier nationaux présents à Nice le soir de l’attentat. "Comment peut-on mettre ainsi en cause la parole publique ? Christian Estrosi a affirmé qu’il n’y avait jamais eu 64 policiers nationaux sur la promenade des Anglais et aucune fouille aléatoire le 14 juillet ? Je laisse le soin au préfet et au ministre de l’Intérieur de répondre encore une fois précisément à Christian Estrosi. Notre patrie a été attaquée" déclare Manuel Valls.

Manuel Valls demande à Christian Estrosi de "se reprendre"

Le Premier ministre va plus loin, mettant en garde Christian Estrosi sur les conditions de son élection à la tête de la région. "Il a été élu dans des circonstances particulières, grâce aux voix de gauche et à mon intervention" révèle Manuel Valls avant d’ajouter : "Je comprends qu’il pose des questions, qu’il cherche à canaliser la peur des Niçois, mais cela ne l’autorise pas à tout. Je lui demande de se reprendre. Quand on est président de région, (…), il faut être à la hauteur de la fonction" conclu le chef du gouvernement sur le sujet… jusqu’au prochain round ? 

Attentat de Nice : Manuel Valls recadre fermement Christian Estrosi
Manuel Valls et Christian Estrosi sont à couteaux tirés / ©maxpp
Ajouter un commentaire