Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Baisse du chômage : Florian Philippot estime que c'est "un artifice statistique"

François Hollande a salué "la baisse du chômage de plus de 100.000 demandeurs d'emploi" lundi 26 décembre. Interviewé par LCI, Florian Philippot juge cette baisse "n'est qu'un artifice statistique".

François Hollande attendait l'inversion de la courbe du chômage. C'était désormais fait grâce à une baisse de 100.000 demandeurs d'emploi sur l'année 2016 dans la catégorie A. Et pourtant, face à lui, de nombreux politiciens accusent le Président de la République de baisser artificiellement les chiffres du chômage, notamment grâce au plan des 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs dans la catégorie D. (Pour plus d'informations, Non Stop Politique a fait un décryptage de cette baisse du chômage)

Invité de LCI le lundi 26 décembre pour réagir à cette baisse significative du chômage, Florian Philippot n'était pas convaincu pour cette nouvelle. Il déclare : "Je regarde aussi la réalité des chiffres, je vois aussi ce qu'il se passe autour de nous, on se rend compte que cette baisse est en trompe-l'oeil total. Sur les catégories A, B, C quand on sort du simple A, on a vu encore une augmentation de 15.000 le mois dernier. 15.000 d'augmentation sur la catégorie D de chômeurs, c'est-à-dire les chômeurs en formation. Ca veut dire que toutes les courbes augmentent sans exception, sauf la A qui baisse un peu depuis trois mois. Donc on est vraiment dans de l'artifice statistique."

Le plan formation de François Hollande

Pour le vice-Président du Front National, cette baisse s'explique par le plan formation de François Hollande. "En réalité, cette baisse est dûe aux formations Hollande, mais qui sont très précaires et qui ne sont pas durables, c'est aussi l'effet d'une grande précarité, on déverse quelques chômeurs en moins, dans d'autres catégories de chômeurs, on ne crée pas un seul emploi."

"Une monnaie inadaptée", selon Florian Philippot

Florian Philippot explique ensuite pourquoi la France "ne crée pas un seul emploi". Selon lui, la France "reste engluée dans la même politique économique, celle voulue par l'Union Européenne, l'Euro qui est une monnaie inadaptée, l'ouverture totale des frontières".

"Je ne vois pas vraiment où il y a une reprise parce que la croissance française est revue à la baisse à 1,2% cette année. Alors que c'est extrêmement faible. Je vois surtout des pays qui vont mieux et ce sont tous des pays qui pratiquent la souveraineté économique, notamment le Royaume-Uni qui se porte mieux que nous depuis qu'il a fait le Brexit car lui maîtrise sa monnaie et ses frontières économiques".

Baisse du chômage : Florian Philippot estime que c'est
François Hollande a salué "la baisse du chômage. Interviewé par LCI, Florian Philippot juge cette baisse "n'est qu'un artifice statistique". / ©maxppp
Ajouter un commentaire