Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Brice Hortefeux salue la "responsabilité" de Nicolas Sarkozy après les attentats

Invité sur RTL ce jeudi 4 août, Brice Hortefeux a salué la "responsabilité" de Nicolas Sarkozy au lendemain des attentats. L'ancien ministre de l'Intérieur a également dénoncé l'attitude de la majorité qu'il accuse de "ne pas être digne d'une démocratie" en appelant l'opposition au "silence".

Il est l'un des plus fidèles amis de Nicolas Sarkozy. Brice Hortefeux, invité sur RTL ce jeudi 4 août, a salué la "responsabilité" de l'ancien président de la République au lendemain des attentats qui ont frappé la France au mois de juillet. Le député européen (LR), qui qualifiait il y a quelques semaines la tâche du président des Républicains d'"ingrate", a tout d'abord critiqué l'attitude de l'exécutif après les récents évènements. "Comme toujours, quand un pouvoir est en fin de parcours, à bout de souffle, il se crispe et il n'a qu'une seule idée : silence dans les rangs", accuse Brice Hortefeux. Manichéen, le député européen explique que "le rôle de l'opposition est d'approuver quand ce que fait la majorité est bien mais de dénoncer quand c'est mal ou quand c'est incomplet".

"Calme, sérénité, responsabilité"

"Aujourd'hui, dire à l'opposition 'ne dites rien, n'imaginez rien, ne proposez rien', ce n'est pas digne d'une démocratie", s'insurge Brice Hortefeux, qui en profiter pour saluer le comportement de son parti et de son président. "L'opposition a été particulièrement responsable et Nicolas Sarkozy tout particulièrement", juge l'ancien ministre de l'Intérieur. "Il ne s'est pas précipité dans les médias, au contraire il a pris le temps de comprendre, d'analyser et d'avancer des propositions", fait remarquer le députée européen. L'élu LR estime que Nicolas Sarkozy s'est exprimé "sans aucune précipitation, avec beaucoup de calme, de sérénité et surtout de responsabilité". "Il a avancé des pistes qui sont des pistes que personne ne conteste", conclut Brice Hortefeux. Si l'on considère que le tacle de Benoist Apparu, le recadrage de Jean-Jacques Urvoas, les reproches de Jean-Pierre Raffarin ou encore la réponse de Manuel Valls à l'ex-chef d'État ne sont pas des contestations, alors les propositions de Nicolas Sarkozy font en effet l'unanimité au sein de la classe politique.

Brice Hortefeux salue la
L'ancien ministre de l'Intérieur vante l'attitude de Nicolas Sarkozy après les attentats / ©maxppp
Ajouter un commentaire