Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Bruno Le Maire raconte sa (presque) dernière bagarre

Bruno Le Maire a raconté sur RTL la dernière fois qu'il a failli se battre. Le candidat à la primaire de la droite et du centre est revenu sur l'attaque à coup de yaourt d'un militant d'extrême-gauche lors d'un meeting à Bruxelles, et explique avoir "résisté" à lui "mettre son poing dans la gueule".

Bruno Le Maire se confie. Le candidat à la primaire de la droite et du centre a raconté samedi 30 juillet sur RTL une anecdote surprenante. Interrogé sur sa dernière bagarre physique, le député (LR) de l'Eure a expliqué ne pas s'être battu depuis "très longtemps". "Mais ça aurait pu arriver récemment", explique Bruno Le Maire, qui revient sur un épisode qui l'a visiblement marqué. En meeting le 24 juin à Bruxelles, le candidat à l'élection présidentielle de 2017 avait été pris à partie par des militants d'extrême-gauche. L'un d'entre eux l'avait même attaqué à coup de yaourt en pleine tête. L'élu n'a vraiment pas apprécié ce geste et raconte avoir failli se battre avec le militant d'extrême-gauche.

"Je me suis dit, je vais lui mettre mon poing dans la gueule"

Le député (LR) de l'Eure relate avoir "été pris à partie dans un meeting à Bruxelles par quelques militants d'extrême-gauche qui m'ont attaqué par derrière, avec du yaourt". "C'est l'attaque par derrière que je n'ai pas supportée", confesse-t-il. Bruno Le Maire explique alors comment la situation aurait pu dégénérer. "J'ai pris le gars par le col, et là, je me suis dit : bon allez, je vais lui mettre mon poing dans la gueule", raconte le candidat à la primaire de la droite et du centre. "Et j'ai résisté", confie-t-il. "Le vrai héroïsme était de résister à lui mettre mon poing dans la gueule, parce que franchement les attaques par derrière c'est pas mon truc", conclut Bruno Le Maire, pas peu fier de lui.

Bruno Le Maire raconte sa (presque) dernière bagarre
Le député (LR) de l'Eure explique avoir voulu "mettre son poing dans la gueule" à un militant d'extrême-gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire