Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Cécile Duflot s’interroge sur la "recyclabilité" de Ségolène Royal, François Hollande et Emmanuel Macron

Cécile Duflot était l’invitée ce vendredi midi d’Anne Roumanoff dans son émission "Ça pique mais c’est bon" diffusée sur Europe 1. Avec sa verve habituelle, la candidate à l’élection présidentielle a répondu à une interview "à recycler ou pas" concernant ses anciens camarades du gouvernement.

Recyclage. Cécile Duflot n’est pas tendre avec François Hollande et les membres du gouvernement depuis qu’elle a quitté le navire en 2014. Interrogée sur le sujet, l’ancienne ministre du logement a fait part de ses réserves quant à la « recyclabilité » de quelques-uns de ses anciens camarades. Concernant Ségolène Royal, Cécile Duflot, qui a appelé la ministre de l’Environnement à soutenir le candidat écologiste à la présidentielle, avoue que « c’est compliqué ». « Je ne crois pas qu’on puisse être une ministre de l’Ecologie qui dit qu’elle n’est pas d’accord avec la politique qui est menée. Ou alors il faut partir » déclare la députée (EELV) de Paris.

Même interrogation pour François Hollande. « Franchement j’ai une vraie question. (…) François Hollande est le président qui a signé l’Accord de Paris sur le climat et ça ne peut pas être le président qui accepte les boues rouges, qui va encore lancer des policiers avec le risque que ça comporte (…) on ne peut pas recommencer ce qui s’est passé à Sivens » déclare l’ancienne ministre en faisant notamment référence au scandale des boues rouges déversées dans les calanques à Marseille et qui divise le gouvernement. Et si le président de la République est bon à jeter écologiquement pour Cécile Duflot, l’élue écologiste tempère ses propos. « J’adorerais être pro-Hollande, pouvoir être encore ministre(…) C’est juste que c’est un constat, ce n’est pas une question de personne mais d’action politique » continue-t-elle.

Emmanuel Macron irrécupérable pour Cécile Duflot

Par contre, quand il s’agit d’Emmanuel Macron, l’ancienne ministre du Logement se pose beaucoup moins de questions. « Le mec, qui est plus jeune que moi, qui est normalement très intelligent, il explique que l’avenir de la France c’est le diesel, j’ai un gros doute sur la recyclabilité du produit » ironise-t-elle. En août dernier déjà, la députée EELV s’attaquait sur Twitter aux déclarations du ministre de l’Economie de l’époque sur le nucléaire et le diesel. « Avec ce genre d’attitude politique, la France risque une impasse énergétique majeure alors qu’il y a la possibilité de faire autrement. Le rapport sur la France 100% renouvelable existe. Première réaction du gouvernement : le cacher… c’est désespérant de bêtise » écrivait Cécile Duflot. Reste à savoir comment la candidat à la présidentielle compte se recycler si elle n’est pas élue… 

Cécile Duflot s’interroge sur la
Cécile Duflot estime qu’Emmanuel Macron, Ségolène Royal et François Hollande pourront être difficilement réutilisés / ©maxppp
Ajouter un commentaire