Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Les communistes de moins en moins certains de présenter un candidat en 2017

Face au risque d’une multitude de candidatures à la gauche du PS, le secrétaire national du PCF Pierre Laurent envisage de plus en plus clairement la possibilité d’une absence de candidat communiste en 2017. Ce serait une première depuis 1974.

Ira, ira pas ? Le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent ne voit pas d’un très bon œil les socialistes frondeurs engagés dans la primaire de la gauche et pas davantage la candidature déjà déclarée de Jean-Luc Mélenchon à travers sa nouvelle formation La France insoumise.

Pour le patron du PCF qui était l’invité d’iTélé ce matin, cette dispersion des forces de la gauche alternative est une « folie. » Il préfèrerait une candidature unique de la gauche, idéalement sous la houlette des communistes. Mais il y a peu de chance que Mélenchon et les frondeurs, sans parler des candidats de l’extrême-gauche, se rallient à son panache rouge.

Esprit de responsabilité

Alors s’il continue d’affirmer que le parti communiste « pourrait avoir vocation à présenter une candidature parce qu’il est une force qui en a les moyens », Pierre Laurent envisage aussi l’absence de candidat communiste en 2017. Motif ? Le risque de dispersion des voix de gauche : « Allons-nous rajouter une candidature à une situation déjà très dispersée ? s’interroge-t-il. Si nous ne le faisons pas, c’est par responsabilité, pas par impossibilité. »  

Le PCF n’en est pas encore là, mais son absence à une élection présidentielle, hypothèse qui ne s’est plus produite depuis 1974 et la candidature d’union de la gauche de François Mitterrand, serait lourde de conséquences politiques. Les communistes redoutent notamment d’être balayés de l’Assemblée nationale aux prochaines élections législatives.

Les communistes de moins en moins certains de présenter un candidat en 2017
Pour Pierre Laurent, s'il n'y a pas de candidat communiste en 2017, ce sera "par responsabilité, pas par impossibilité" / ©iTélé
Ajouter un commentaire