Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Décryptage : Une baisse du chômage en trompe-l'oeil ?

François Hollande a salué lundi 26 décembre "la baisse de plus de 100.000" du nombre de demandeurs d'emploi depuis le début de l'année 2016. Même si "rien n'est joué", le Président de la République se dit "satisfait".

La tant attendue inversion de la courbe du chômage est enfin arrivée pour François Hollande. Mais peut-être trop tard et peut-être en trompe-l'oeil... La France connaît une baisse inédite du chômage pour l'année 2016 sur la catégorie A. François Hollande s'en est d'ailleurs félicité lundi 26 décembre face à ce troisième mois de recul consécutif du nombre de chômeurs. En effet, depuis la crise de 2008, la France n'avait jamais connu une aussi grande baisse du chômage.

Lors de sa déclaration, François Hollande a indiqué : "nous avons eu 240.000 créations nettes d'emplois depuis 17 mois. Il y a eu une diminution du chômage de plus de 100.000 emplois depuis le début de l'année, peut-être davantage lorsque nous aurons les chiffres définitifs. La baisse du chômage se confirme mais rien n'est joué, rien n'est fait". 

Le Président de la République a également ajouté qu'il fallait continuer le bras de fer avec le chômage : "même s'il faut faire attention parce que, le mois prochain, il y aura peut-être une augmentation, c'est vrai que la tendance des trois derniers mois, c'était inconnu depuis 2008". Interrogé sur des probables regrets d'avoir renoncer à un second mandat, François Hollande a annoncé que "ça n'a rien à voir. C'est la satisfaction du travail engagé. Pas accompli mais engagé".

Une hausse du chômage de 0,5 % en 1 an

Pour le Président de la République, "il y a deux chiffres importants : le nombre de créations nettes d'emploi, ça veut dire qu'il y a de l'emploi au-delà de tout ce qu'on peut imaginer comme soutien, 240.000 depuis 18 mois. La tendance est quand même à la baisse au-delà du plan 500.000 formations".

Au total, le nombre d'inscrits à Pôle emploi sans aucune activité est au nombre de 3,45 millions, en recul pour le troisième mois consécutif.

Les personnes en catégorie A (sans aucun activité) ont diminué de 31.800 par rapport à octobre (-0,9%). En ajoutant les autres catégories (B et C : emploi exerçant une petite activité), le nombre de demandeurs d'emploi est de 5,48 millions fin novembre soit une hausse de 0,5 % sur un an.

La catégorie D, qui compte les chômeurs en formation, a augmenté en novembre de 338.000. Même si les prévisions de l'Insee montre que cette amélioration devrait se poursuivre, certains membres de l'opposition accusent le gouvernement de baisser artificiellement les chiffres du chômage avec le plan de 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs.

Une baisse du chômage en trompe-l'oeil ?
©maxppp
Ajouter un commentaire