Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Délit d’entrave à l’IVG : le clan de François Fillon s’attaque au gouvernement

Alors que l’Assemblée nationale examine la proposition de loi socialiste sur l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), ce jeudi 1er décembre, une députée LR monte au créneau et reproche au gouvernement son manque « d’objectivité » sur la question.

Hasard de calendrier. Quatre jours à peine après le second tour de la primaire de la droite et du centre, une proposition de loi socialiste et soutenue par le gouvernement sur l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est actuellement débattue à l’Assemblée nationale. Alors que la question de l’IVG était au cœur de la campagne des primaires, elle est aujourd’hui sujette à de vives critiques. Notamment dans le clan de François Fillon.

Cette nouvelle proposition de loi cible les sites internet qui militent contre l’IVG  en cherchant à dissuader les femmes enceintes à la recherche d’informations. Pour les signataires de la proposition, « la multiplication de ces pratiques trompeuses est inquiétante » et entrave « l’action des pouvoirs publics qui tentent de prodiguer une information claire et accessible quant aux conditions d’accès à l’IVG ».

Mais parmi les nombreux opposants, la nouvelle vice-présidente Les Républicains et ancienne porte-parole de François Fillon Isabelle Le Callennec met en avant la liberté d’expression et évoque la « pluralité d’informations des sites anti-IVG, qui proposent c’est vrai des alternatives à l’IVG ».

Le site gouvernemental est attaqué par le clan Fillon pour « son manque d’objectivité »

Déjà co-signataire d’une série d’amendements visant à dérembourser l’IVG en 2014, Isabelle Le Callenec attaque aujourd’hui le gouvernement pour son manque d’objectivité. Elle a épinglé lors de cette première séance le site gouvernemental d’information sur l’IVG, où l’on peut lire que «  la majorité des études scientifiques sérieuses qui ont été publiées sur le sujet montre qu’il n’y a pas de séquelle à long terme psychologique de l’avortement ».

Isabelle Le Callennec s’est ainsi adressé à la ministre Laurence Rossignol : « ce qui, reconnaissez-le madame la ministre, peut être contesté et manque singulièrement d’objectivité ». Depuis, le lien vers ces études scientifiques sont inaccessibles.

Délit d’entrave à l’IVG : le clan de François Fillon s’attaque au gouvernement
La vice-présidente Les Républicains attaque le gouvernement pour son manque d'objectivité sur la question de l'IVG. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News