Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Démantèlement de la jungle de Calais : Laurent Wauquiez ne décolère pas contre le gouvernement

Le démantèlement de la ‘’Jungle’’ de Calais est bel et bien entamé. Malgré cette réalité, Laurent Wauquiez ne décolère pas contre le plan de répartition des réfugiés dans sa région, et à travers la France. Il dénonce la ‘’brutalité’’ et le ‘’chantage’’ du gouvernement.

Entamé lundi, le démantèlement de la ‘’Jungle’’ de Calais se poursuit ce mardi. Déjà plus de 2300 migrants ont quitté le camp de fortune dans la journée de lundi, ils devraient être encore autant à partir aujourd’hui. Répartis dans plusieurs régions de France, et malgré des départs actés par le gouvernement, les départements et les villes censés les accueillir font toujours la grise mine. Laurent Wauquiez, fermement opposé à la répartition de réfugiés dans sa région Auvergne-Rhône-Alpes rage contre le manque d’information donnée par le gouvernement. ‘’Nous sommes pourtant directement concernés, puisque nous sommes en charge de l’enseignement, des lycées et des transports scolaires. C’est totalement fou !’’, assène-t-il dans le Figaro.

Au mois de septembre, Laurent Wauquiez qui qualifiait déjà de ‘’folie’’ le plan de répartition des migrants a lancé une pétition, reprenant de nombreuses inexactitudes, pour s’opposer au projet. Sans volte-face de la part de l’exécutif, le président par intérim des Républicains dénonce ‘’la brutalité du gouvernement et la force de la pression exercée sur les élus’’. ‘’Chantage à la subvention, pressions juridiques, menaces… Tout l’arsenal a été déployé’’, rage-t-il. Le plan de répartition des migrants prévoit la venue de 1784 migrants dans la région Auverge-Rhône-Alpes qui compte par ailleurs plus de 8 millions d’habitants. Soit 0.02% de la population, comme le soulignent les Décodeurs du Monde.

Une action ‘’lâche’’ pour Christian Estrosi

Laurent Wauquiez n’est pas le seul à continuer de pester contre le gouvernement malgré le départ de plus de 40 cars de migrants de la ‘’Jungle’’ à destination des régions lundi. Le président du conseil régional de la région PACA dénonce une action ‘’lâche’’ et forcée. ‘’On appelle les maires des petites communes, de manière assez lâche, en se disant qu’elles n’auront pas les moyens de résister, mais le gouvernement prend énormément de risques, prévient-il. Il ne mesure pas à quel point les réactions commencent à être vives’’.

À droite encore, le député (LR) de la Loire Yves Nicolin rage contre un relogement supposé luxueux des migrants. « Ils vont être pris en charge dans un château, avec piscine, au moment où de nombreux Français ont du mal à se loger eux-mêmes’’. Un argument que n’aurait pas renié le Front national qui n’hésite jamais à brandir l’étendard d’une préférence donnée aux réfugiés plutôt qu’aux Français. 

Laurent Wauquiez tacle François Fillon et dit non aux attaques personnelles
Laurent Wauquiez ne décolère pas contre le démantèlement de la ''Jungle'' de Calais / ©maxppp
Ajouter un commentaire