Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Denis Baupin accusé de harcèlement sexuel – La réaction d'Emmanuelle Cosse

Denis Baupin, membre du parti Europe Ecologie les Verts est accusé de harcèlement et d'agression sexuelle par huit femmes, dont plusieurs issues de son parti. Mis en cause par une vaste enquête conjointe de Mediapart et France Inter, le député a démissionné de son poste de vice-président de l'Assemblée nationale. Son épouse, Emmanuelle Cosse, était l'invitée de France Info ce matin, elle a réagit aux accusations.

Lundi 9 mai,  un scandale sans précédent a éclaboussé le parti Europe Ecologie Les Verts. Denis Baupin, député du parti écologie et vice-président de l'Assemblée Nationale jusqu'à lundi, est accusé de harcèlement et d'agression sexuel par huit femmes. Parmi elles, plusieurs députées de son propre parti, qui sortent de leur silence après des années de statu quo. Ce mardi 10 mai, Emmanuelle Cosse, épouse de Denis Baupin, s'est dite ''très touchée en tant que femme, en tant que mère et ministre'' et a rappelé n'avoir ''jamais transigé avec ces choses-là''. Si la ministre du logement accorde toute sa confiance à son mari, elle affirme toutefois qu'il ''n'y a pas à transiger. Ce sont des faits d'une extrême gravité, et s'ils sont avérés, il faut ce soit réglé devant la justice.''

En revanche, Emmanuelle Cosse assure n'avoir jamais eu connaissance de tels soupçons. ''Je n'ai jamais été saisi  à aucun moment de ces faits, il n'y a eu aucun signalement'', a-t-elle rappelé. Une version qui vient contester celle d'Yves Contassot, conseiller de Paris EELV, qui a affirmé sur RMC qu'après des allusions à des rumeurs d'agressions sexuelles, Emmanuelle Cosse serait intervenu pour dire ''ça suffit, je refuse qu'on continue de débattre de cette question.''

A EELV, tout le monde ou presque savait

Il apparaît aujourd'hui que de nombreux membres du parti EELV étaient conscients, au minimum, d'un comportement grossier du député de Paris. ''C'était très, très connu dans le parti'', a confié un membre du parti à l'AFP. Maintenant que ''l'affaire Baupin'' a éclatée, les langues se délient. ''Oui, je savais, pas tout, pas complètement'', reconnaît Jean-Sébastien Herpin, co-secrétaire régional EELV. ''Des camarades, pour certains des amis, parlaient, se confiaient et je blêmissais, et je savais que ça tomberait un jour''. ''Oui j'étais au courant que Denis avait un comportement disons un peu lourdingue avec les femmes, je n'avais pas idée qu'il allait aussi loin'', admet pour sa part Yves Contassot.

Si de nombreux membres étaient au courant des agissements de Denis Baupin et n'ont pas souhaité agir, d'autres ont en revanche pris les décisions nécessaires à l'ouverture d'une enquête. ''Nous étions au courant depuis presque un an, quand les jeunes femmes ont commencé à se confier. Mais il a fallu que l'on fasse les choses tranquillement, avec l'aide d'avocats, de conseils, pour protéger nos copines qui acceptaient de parler (…) On a essayé de regrouper les témoins pour qu'elles se donnent mutuellement du courage, car pour témoigner, il en faut !''

Emmanuelle Cosse
Emmanuelle Cosse garde confiance en Denis Baupin / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News