Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Les derniers voeux de François Hollande aux Français : ce qu'il faut retenir de son discours

Le président de la République a adressé, samedi 31 décembre depuis le palais de l'Elysée, ses derniers voeux au Français. Une occasion pour François Hollande de glisser une série de mises en garde envers ses opposants politiques en vue de la présidentielle de 2017.

C'est la voix grave que François Hollande a adressé aux Français, samedi 31 décembre à 20 heures, ses derniers voeux depuis l'Elysée. "Ce soir, c'est la dernière fois que je vous présente mes voeux comme président de la République", a-t-il rappelé au début de son discours télévisé. Avant de poursuivre avec le visage grave, c'est un "moment d'émotion et de gravité". Des voeux partagés entre le bilan d'un président qui pour la première fois de l'histoire de la Ve République ne se représentera pas et par une série de mises en garde.

Ses voeux présidentiels sont en effet l'occasion de refermer une année difficile, marquée par les conflits au Proche et au Moyen-Orient, ainsi que par le terrorisme, qui a à multiples reprises frappé la France et l'Europe. Le chef de l'Etat a commencé son discours en évoquant les "terribles attentats" ayant meurtri la France en 2016. Il a ainsi cité Nice, Magnanville et Saint-Etienne-du-Rouvray. "Je pense à toutes les victimes, à leur famille, aux blessés qui souffrent dans leur coeur et dans leur chair", a-t-il déclaré, avant de lancer aux Français : "vous pouvez être fiers de vous".

Car "les terroristes voulaient vous diviser, vous séparer, vous effrayer. Vous avez montré que vous étiez plus forts rassemblés, solidaires et unis. Vous n'avez pas cédé aux amalgames, aux stigmatisations, aux vaines querelles".

Donal Trump, François Fillon et Marine Le Pen sont dans le collimateur 

Dans sa série de mises en garde, le premier avertissement a été adressé au prochain président des Etats-Unis, qui prendra la tête du pays en janvier prochain, Donald Trump. Climatosceptique affiché, ce dernier a plusieurs fois promis pendant sa campagne électorale d'annuler le texte signé à l'issue de la COP21. Ce que refuse François Hollande. "Avec les pics de pollution, vous voyez l'impérieuse nécessité de mettre en oeuvre (l'accord signé). Je vous l'affirme, la France ne laissera personne, ni aucun Etat, fût-il le plus grand, remettre en cause cet acquis majeur de la communauté internationale".

Concernant la politique nationale, François Hollande a mis en garde contre une éventuelle victoire du Front national à l'élection présidentielle de mai 2017. Sans jamais citer le nom de Marine Le Pen, le président a jugé que la réalisation d'un tel scénario que "ce ne serait plus la France".

A droite toujours, le chef de l'Etat s'en est également pris au grand vainqueur de la primaire de la droite et du centre François Fillon, qu'il accuse de "brutaliser la société". Mais la gauche a aussi eu son avertissement. Sa "dispersion" risque, selon François Hollande, d'entraîner son "élimination" dès le premier tour de la présidentielle.

François Hollande a conclu ses voeux avec une touche plus personnelle

Il a enfin abordé les cinq derniers mois de son mandat présidentiel. "Je serai à la tâche jusqu'au dernier jour de mon mandat. Mon engagement pour la France, c'est l'engagement de toute ma vie", a-t-il assuré aux Français, avant de conclure : "un lien indéfectible nous unit. Fort de cette conviction, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année". 

A l'issue de la soirée, François Hollande s'est rendu sur les Champs-Elysées où il a rencontré les forces de sécurité déployées.

Les derniers voeux de François Hollande aux Français : ce qu'il faut retenir de son discours
Le président de la République François Hollande a adressé aux Français ses derniers voeux, samedi 31 décembre à 20 heures, depuis le palais de l'Elysée. / ©maxppp
Ajouter un commentaire