Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Destitution de François Hollande : Sitôt proposée, déjà enterrée

La proposition pour voter la destitution de François Hollande déposée par 79 ans députés les Républicains vit ses dernières heures. Examinée par le bureau de l’Assemblée nationale le 16 novembre, elle devrait être enterrée par la majorité socialiste.

Après la divulgation de documents classés secret défense dans les pages du Monde, plusieurs députés Les Républicains ont entamé une procédure de destitution à l’égard de François Hollande. Cette publication, passée inaperçue lors de sa sortie en août dernier, a refait surface après la parution d’Un président ne devrait pas dire ça, dans lequel François Hollande admettait avoir eu recours à au moins quatre reprises à des assassinats ciblés.

Cette nouvelle divulgation d’une action censée rester secrète avait réveillé la colère de l’opposition. Le 10 novembre dernier, la proposition de destitution du chef de l’État a été signée par 79 députés les Républicains et remis à la Présidence de l’Assemblée nationale. Claude Bartolone, président de l’hémicycle en a remis une copie à François Hollande ainsi qu’à Manuel Valls. La proposition devait ensuite être validée par le bureau de l’Assemblée nationale avant d’être envoyée à la commission des Lois.

Sans surprise, la destitution de François Hollande ne sera pas votée

Selon RTL, la procédure n’aura pas l’occasion d’aller si loin. Le bureau de l’Assemblée nationale, à majorité de gauche grâce au soutien de plusieurs élus radicaux, a prévu de l’enterrer dès mercredi 16 novembre. ‘’On ne va pas laisser le canard courir’’ aurait confié un responsable de la majorité. Le bureau va donc, sans surprises, juger irrecevable l’argument de divulgation de Secret défense dénoncé par la droite. La décision, sans appel possible, signera l’arrêt définitif de cette proposition de destitution.

À droite, les députés comptaient peu faire aboutir le projet, plusieurs d’entre eux ayant jugé que l’élection présidentielle suffirait à ‘’destituer’’ le Président selon les mots de Bruno Le Maire. Même François Fillon, qui a pourtant ratifié le texte concédait qu’il n’avait ‘’aucune chance d’aboutir’’.

 

François Hollande
La proposition de destitution de François Hollande va être enterrée / ©maxppp
Ajouter un commentaire