Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Élection américaine : François Hollande en service minimum pour féliciter Donald Trump

Donald Trump est désormais le 45ème président des États-Unis. Une victoire qui fait grincer des dents, en France notamment. Pour François Hollande qui s’exprimait il y a quelques instants sur le résultat de cette élection présidentielle américaine, la pilule semble avoir du mal à passer.

Douche froide.  Certains se sont réveillés avec la gueule de bois ce mercredi 9 novembre. Donald Trump est élu président des Etats-Unis contre toute attente, alors que sa rivale Hillary Clinton était donnée gagnante. Les réactions  se succèdent, beaucoup oscillent entre consternation et résignation. François Hollande semble s’être résigné à cette victoire du milliardaire américain. Dans une conférence de presse, le chef de l’Etat a fait le service minimum pour féliciter le candidat républicain. "Je félicite Donald Trump comme il est naturel  entre deux  chefs d’Etat démocratiques", déclare-t-il ajoutant : "J’ai une pensée pour Hillary Clinton".  

Avec l’élection de Donald Trump, les relations franco-américaines sont-elles à un tournant ? "L’élection présidentielle  ouvre une période d’incertitude. Je dois l’aborder avec lucidité et clarté", indique à ce sujet le président. "Les Etats-Unis constituent  un partenaire de tout premier ordre pour la France.  Ce qui est en jeu, c’est notamment la paix, la situation au Moyen-Orient. Mais cette discussion se fera avec vigilance et franchise. Les positions de Donald Trump doivent être confrontées aux valeurs que nous partageons avec les Etats-Unis", continue-t-il. "La France poursuivra la coopération transatlantique, sans concessions et en toute indépendance", indique-t-il toutefois.

"La discussion avec Trump se fera avec vigilance et franchise"

François Hollande tire les conséquences de la victoire de Donald Trump qui a joué la carte du populisme pendant cette campagne. "Ce nouveau contexte exige que la France soit forte et prenne ses responsabilités comme je l’ai fait depuis 2012. Ce contexte appelle également à une Europe unie et capable de s’exprimer et de porter une politique partout où ses intérêts ou ses valeurs sont en cause : la liberté, la dignité, la cohésion sociale, la lutte contre la pauvreté", déclare-t-il. "Des leçons sont forcément tirées de tout scrutin. Nous devons prendre conscience des inquiétudes provoquées par les désordres du monde.  Plus que jamais, cette élection nous conduit à prendre nos  responsabilités", conclut-il.

Pour le chef de l’Etat, comme pour ses proches, cette annonce est d’autant plus surprenante qu’ils étaient persuadés que la candidate démocrate remporterait l’élection. En effet, comme le révèle RTL ce mercredi, les conseillers du président de la République n’avaient préparé qu’une lettre de félicitations à Hillary Clinton. Qui a dit "il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ? "

Élection américaine : François Hollande en service minimum pour féliciter Donald Trump
François Hollande a félicité du bout des lèvres Donald Trump / ©maxppp
Ajouter un commentaire