Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Élection américaine : Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon tressent des lauriers à Bernie Sanders

Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon ont réagi à l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis. Pour Jean-Luc Mélenchon, ça ne fait guère de doute : si Bernie Sanders avait représenté le camp démocrate, il aurait battu Donald Trump. Quant à Benoît Hamon, il a twitté une photo de lui aux côtés de Bernie Sanders.

Bernie Sanders était le principal challenger d’Hillary Clinton pendant la primaire démocrate. Le sénateur du Vermont avait fait une campagne bien plus à gauche que Clinton, n’hésitant pas à réintroduire le mot "socialisme" dans le vocabulaire médiatique américain. À l’inverse, Hillary Clinton a axé son discours sur des thématiques plus centristes, préférant également s’attaquer aux outrances du candidat Trump.

Machine à museler

Pour Jean-Luc Mélenchon, c’est l’une des clés de la défaite du camp démocrate : il estime que "les primaires ont été une machine à museler l’énergie populaire." Une analyse qui entre évidemment en résonance avec sa propre ambition présidentielle. Mélenchon se veut le pourfendeur de la "gauche molle" incarnée par le Parti socialiste et défend une politique de radicalité.

Concurrence à gauche

Face à Marine Le Pen, quasiment assurée de figurer au second tour de l’élection présidentielle, faudra-t-il un candidat très marqué à gauche, qui assure la rupture avec François Hollande ? Jean-Luc Mélenchon en est convaincu et il n’est pas le seul.

Benoît Hamon occupe lui aussi le créneau de la rupture. En réaction à la défaite de Clinton, le candidat à la primaire de la gauche a twitté ce 9 novembre une photo de lui aux côtés de Bernie Sanders en expliquant "qu’il n’y a pas d’alternative molle à la crise du système libéral."

Pour Mélenchon comme pour Hamon, le message est clair. La gauche a besoin d'une candidature radicale pour avoir une chance de l'emporter en 2017. L'un comme l'autre se verraient bien endosser le costume de l'homme providentiel.

Élection américaine : Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon tressent des lauriers à Bernie Sanders
Pour Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, Donald Trump a gagné l'élection présidentielle américaine parce qu'Hillary Clinton n'était pas une candidate assez radicale / ©maxppp
Ajouter un commentaire