Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Emmanuel Macron accusé de diviser la gauche : la réponse cinglante du secrétaire général d’En Marche !

Invité de RTL ce 28 décembre, le secrétaire général d’En Marche ! Richard Ferrand a répondu aux propos de la députée PS Karine Berger qui estimait hier sur France Inter que la candidature d’Emmanuel Macron permettra au Front national d’être au second tour de l’élection présidentielle.

Emmanuel Macron coupable de diviser la gauche ? Ce n’est pas du tout l’avis de Richard Ferrand, député du Finistère et secrétaire général d’En Marche ! "Pourquoi faudrait-il imputer à quelqu’un qui a une démarche originale de rassemblement, qui a une offre politique nouvelle, le risque de défaite de celles et ceux qui à ce stade n’ont pas d’offre politique nouvelle ?" a-t-il lancé au micro de RTL ce 28 décembre.

Richard Ferrand répondait aux propos tenus la veille par Karine Berger, députée PS et soutien de Vincent Peillon dans la primaire de la gauche, qui estimait sur France Inter que la candidature de Macron, en doublonnant celle du futur vainqueur de la primaire, va mathématiquement propulser Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle.

Contre "l’arrogance des grandes structures"

"Que le candidat issu de la primaire de la gauche soutienne Emmanuel Macron et le problème sera résolu", a ironisé Richard Ferrand, avant de s’en prendre à "l’arrogance des grandes structures." "Dès que vous risquez de les mettre en danger, ils [les partis traditionnels] considèrent que vous risquez de mettre en danger la démocratie." Le député du Finistère l’assure : "Le rassemblement des progressistes se fait autour d’Emmanuel Macron."

Côté parrainages, Emmanuel Macron est toujours légèrement en-deçà de la barre des 400 promesses de signatures. Un nombre qui n’a pas évolué depuis la semaine dernière, mais Richard Ferrand est optimiste et continue de viser 1 000 à 1 500 parrains.

Emmanuel Macron accusé de diviser la gauche : la réponse cinglante du secrétaire général d’En Marche !
Le secrétaire général d'En Marche! Richard Ferrand dénonce "l'arrogance" de ceux qui accusent Emmanuel Macron de diviser la gauche / ©RTL
Ajouter un commentaire
Breaking News