Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Emmanuel Macron - Autoroutes : François Bayrou plaide pour "une séparation de l’Etat et de l’argent"

François Bayrou partirait-il en guerre contre le système ? Ces derniers jours, le président du Modem s’insurge contre les soi-disant connivences politico-financières. Après avoir pointé du doigt les "intérêts financiers" qui servent Emmanuel Macron sur BFMTV, le maire de Pau a dénoncé sur France 3 puis RTL les tractations qui se cachent -selon lui- derrière la hausse des tarifs des autoroutes.

Financements opaques.  Est-ce parce qu’il n’est pas candidat à la présidentielle que François Bayrou a décidé de faire de la connivence entre finance et politique son cheval de bataille ? En tout cas, celui qui soutient Alain Juppé pour la primaire de la droite et du centre se sent libre, libre de parler de tout et même sans preuve. Depuis quelques jours, il partage ses craintes sur la porosité entre intérêts privés et Etat en choisissant avec soin ses mots. Emmanuel Macron est le premier de ses adversaires à faire les frais de ses attaques. Mercredi 7 septembre sur BFMTV, le président du Modem sous-entendait que "derrière" la potentielle candidature d’Emmanuel Macron en 2017, se cachaient des grands intérêts financiers qui "souhaitent avoir le pouvoir politique". "Derrière cet hologramme, il y a une tentative, qui a déjà été faite plusieurs fois, de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentent plus d’avoir le pouvoir économique, ils veulent avoir le pouvoir politique !", a-t-il fustigé plaidant pour "une séparation de l’Etat et de l’argent" par la suite.

"En catimini"

François Bayrou est revenu à la charge sur ce sujet ces deux derniers jours en dénonçant la hausse des tarifs des péages des autoroutes. Sur France 3 dimanche 18 septembre, le président du Modem a estimé que "toute cette opération de privatisation comme elle est menée depuis le début est un scandale démocratique". "La trop grande proximité entre les intérêts privés et l’Etat est un affaiblissement pour le pays comme le montre la décision désastreuse prise sur les  autoroutes. Et on va encore augmenter les tarifs".  Même son de cloche ce lundi matin sur RTL.  Jugeant cette affaire "prise en catimini", "inacceptable", le maire de Pau a déclaré que cette "affaire de privatisation des concessions autoroutières est depuis dix ans le symbole exact le plus significatif d’une certaine opacité française". De son côté, Alain Vidalies, le ministre des Transports, a annoncé au JDD que cette hausse financerait des travaux d’amélioration du réseau. 

Emmanuel Macron - Autoroutes : François Bayrou plaide pour
Après avoir accusé le monde de la finance de vouloir faire gagner Macron en 2017, François Bayrou en remet une couche sur les autoroutes / ©maxppp
Ajouter un commentaire