Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Emmanuel Macron isolé, le gouvernement lui met la pression

Les rumeurs vont bon train quant à l’appétit présidentiel d’Emmanuel Macron. Plus le ministre de l’Economie prend son envol vis-à-vis de son gouvernement, plus les critiques et les moqueries pleuvent au sein de sa majorité. L’ancien banquier est de plus en plus sous pression comme l’a constaté Le Parisien dans son édition du vendredi 8 juillet.

Cavalier seul.  Mardi 12 juillet, Emmanuel Macron a prévu de réunir plus de 2000 adhérents de son mouvement « En Marche » à la Maison de la Mutualité à Paris. Si les soutiens du ministre de l’Economie assurent que l’ancien banquier ne fera de déclaration de candidature, il pourra voguer "au-delà de son champ ministériel" comme l’indique Le Parisien. Un évènement qui ne plait pas du côté du gouvernement. Manuel Valls, jamais avare de petites piques à l’égard de son ministre, en profite même pour le railler. "J’ai fait un meeting le 13 juillet, moi. Le 12 juillet, c’est petit joueur… Il aurait dû le faire le 14 juillet au petit matin" se moque le Premier ministre en petit comité.

De Manuel Valls à Christian Eckert, le gouvernement tire à boulets rouges sur Emmanuel Macron

Dernière attaque en date de la part d’un membre du gouvernement : la colère de Christian Eckert quand le ministre de l’Economie a passé commande de deux Sea Bubble (des véhicules solaires capables de voler sur l’eau). Le secrétaire d’Etat au Budget a incendié le ministre sur Twitter. " #Macron passe des commandes de Sea Bubble pour la douane. Il fait donc tout à la fois ce surhomme. Ministre de tous les étages à Bercy ?" Une critique qu’il a réitéré hier jeudi 7 juillet sur LCP. "Je lui demande en tout cas de me laisse m’occuper des affaires dont j’ai la charge". "Si Eckert fait ça, c’est qu’il doit en avoir gros sur la patate" excuse Manuel Valls en privé.

Moqué, isolé, le ministre de l’Economie ne peut plus compter sur le soutien du chef de l’Etat. François Hollande se montre très critique à l’égard de son ancien protégé. "Emmanuel Macron est populaire parce qu’il est vu comme un non-politique" déclarait récemment le président de la République à ses proches selon Le Point. Même si actuellement, le chef de l’Etat ne semble pas particulièrement agacé par son ministre, la consigne est claire : Emmanuel Macron doit continuer son travail à Bercy et ne pas entamer pas la solidarité gouvernementale. 

Emmanuel Macron isolé, le gouvernement lui met la pression
Emmanuel Macron est critiqué au sein de son gouvernement / ©maxppp
Ajouter un commentaire