Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Emmanuel Macron – primaire à gauche : le gagnant peut-il rejoindre le candidat d’ "En Marche"?

Le candidat désigné à la primaire de la gauche pourrait-il rallier Emmanuel Macron ? La question se pose alors que le candidat d' "En Marche !" ne cesse de gagner en popularité et d’engranger les soutiens. En ce dimanche 22 janvier, jour de scrutin pour la primaire de la Belle Alliance Populaire, Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Benoît Hamon et les autres pensent déjà à l’après primaire.

Stratégie de ralliement. En ce jour de premier tour de la primaire de la gauche, certains candidats ont déjà réfléchi à l’après primaire. Alors que la gauche n’est pour l’instant pas qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle, selon les divers sondages, le candidat vainqueur de la primaire de la Belle Alliance Populaire pourrait-il rallier Emmanuel Macron, l’un des favoris de cette présidentielle ?

Si aucun des sept candidats à l’heure actuelle n’envisage un ralliement clair, certains admettent qu’il faudra discuter avec l’ancien ministre de l’Economie. "Si nous voulons réussir, aucun d’entre eux ne réussira seul, ni nous, ni eux", a déclaré Arnaud Montebourg sur BFMTV début janvier à propos d’Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.  Quant à Manuel Valls, l’ex-Premier ministre a précisé qu’il parlerait "bien évidemment" avec l’ancien banquier d’affaires en cas de victoire à la primaire. "Mais pour créer les conditions du rassemblement parce que je veux que la gauche soit au deuxième tour pour gagner ", déclarait-il sur Europe 1.

Jean-Luc Bennahmias pour un ralliement à Emmanuel Macron

Tout comme Manuel Valls et Arnaud Montebourg, Benoît Hamon est prêt à discuter avec le leader d' "En Marche !" Mais pour le député frondeur, priorité est donnée à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon comme l’indique son entourage à BFMTV.  Quant à Jean-Luc Bennahmias, le candidat s’est déclaré prêt à voter pour Emmanuel Macron. Sur BFMTV mardi dernier, il affirmait qu’une union entre le vainqueur de la primaire de la gauche, Jean-Luc Mélenchon et  l’ex- ministre était possible. 

En tout cas, il ne fait pas de doute qu’Emmanuel Macron a toutes ses chances d’être au second tour de l’élection présidentielle selon Marine Le Pen. Sur Radio Classique le 20 janvier, la présidente du Front national a estimé que c’était "une hypothèse tout à fait crédible". "Je pense qu’on assiste aujourd’hui à une vraie recomposition de la vie politique française", a-t-elle expliqué.  Reste à voir si Emmanuel Macron va continuer de convaincre les Français jusqu’en avril… 

Présidentielle 2017 : Manuel Valls reconnaît qu’il y a
Le gagnant de la primaire de la gauche pourrait-il rejoindre Emmanuel Macron dans l’espoir de voir la gauche au second tour de la présidentielle ? / ©maxppp
Ajouter un commentaire