Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Florian Philippot dément faire un lien entre français musulman et islamisme radical … mais le fait quand même

Florian Philippot multiplie les déclarations à l’encontre de la communauté musulmane depuis les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. Le vice-président du Front national se défend pourtant de tout amalgame entre terroriste et français musulman. Ce qui ne l’empêche pas de dresser un parallèle entre les deux.

Florian Philippot en a marre qu’on l’accuse de faire l’amalgame entre islamisme radical et citoyens français de confession musulmane. Même si un rapide coup d’œil sur les pages Twitter des principaux cadres du Front national suffit à s’interroger, le vice-président du parti frontiste se défend de tout amalgame et assure qu’au sein de son parti, chacun sait faire la distinction. ‘’Quand je parle d’égorgement, je parle de ce qui existe, c’est à dire l’islamisme radical et je ne parle certainement pas de nos compatriotes musulmans. Je pense que sans cesse dire que, lorsqu’on parle du terrorisme islamiste, c’est donc faire l’amalgame avec les français musulmans, c’est dramatique(…) Qui dit cela ? Le Front national n’a jamais parlé des français musulmans.’’, assure-t-il. Ce qui n’empêche pas Florian Philippot de poursuivre son discours en distinguant très nettement les français dit ‘’de souche’’, selon la croyance de nombreux extrémistes de droite, des autres, issus de l’immigration et, en l’occurrence, de confession musulmane. ‘’Tous les Français impliqués dans des attentats terroristes ont un lien avec l’immigration’’, se justifie-t-il.  

Le refrain des ‘’français de papiers’’

Mais tous les français issus de l’immigration ne sont pas impliqués dans des attentats terroristes, pourrait-on répliquer si on l’osait. Là encore, Florian Philippot créer deux nouvelles sous-catégories. ‘’Soit ce sont des binationaux (…) Soit effectivement ce sont de simples français qu’on a rendu français par un code de la nationalité beaucoup trop laxiste, code de la nationalité qui a fabriqué des Français qui en réalité n’avait ni l’envie, ni la volonté, ni l’ambition de devenir véritablement français, de partager nos valeurs, nos lois et notre manière de vivre.’’ En ciblant ainsi le droit du sol, qui veut qu’un enfant né sur le territoire français puisse en acquérir la nationalité, Florian Philippot chante un vieux refrain de l’extrême droite. Si l’on se risque à préciser cette pensée, il y a donc d’un côté les ‘’bons français’’, de préférence nés de parents Français installés sur le territoire depuis plusieurs générations et les ‘’mauvais’’ français d’origine étrangère. Peu importe qu’ils soient installés en France depuis des décennies puisque, selon Florian Philippot, ils n’ont de toute façon aucune ‘’ambition’’ à devenir français. Gageons que les assaillants des récents attentats ne font pas la très large majorité des citoyens français, qu’ils soient ou non issus de l’immigration, mais peu importe, puisque ‘’le front national n’a jamais parlé des français musulmans’’.

Florian Philippot
Le vice-président du Front national fait le lien entre immigration et terrorisme
Ajouter un commentaire