Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Florian Philippot estime que François Hollande ne méritait pas d’être applaudi

Florian Philippot ne s’est pas joint aux applaudissements qui ont conclu à la cathédrale Notre-Dame de Paris la cérémonie d’hommage au père Jacques Hamel, assassiné deux jours plus tôt à Saint-Étienne-du-Rouvray. Pour le vice-président du Front national, François Hollande méritait « tout sauf des applaudissements. »

Invité ce 28 juillet sur RTL, Florian Philippot est revenu sur la cérémonie d’hommage au père Jacques Hamel, assassiné à Saint-Étienne-du-Rouvray par deux terroristes ayant prêté allégeance à Daech. Le vice-président du Front national a indiqué qu’il ne s’était pas joint aux applaudissements qui ont accompagné François Hollande et le cardinal André Vingt-Trois à la fin de la célébration. Il a assuré que seule une partie de l’assistance a applaudi et a ajouté que, selon lui, le président de la République méritait « tout sauf des applaudissements. »

« Hallucinant »

À l’appui de ses propos, Florian Philippot a notamment déploré que les armes mises à disposition des pouvoirs publics pour lutter contre le terrorisme ne soient pas utilisées. « Quand on voit que dans l’affaire de Saint-Étienne-du-Rouvray, Adel Kermiche a été remis dehors sous bracelet électronique, en tout cas une partie de la journée, alors qu’il avait déjà violé son contrôle judiciaire, alors qu’il présentait des signes de radicalisation évidents […] c’est tout à fait hallucinant », a-t-il déclaré.  

Le vice-président du FN en a profité pour réclamer la démission de Bernard Cazeneuve, estimant « indigne » le comportement du ministre de l’Intérieur. « Un ministre, c’est un serviteur. Il n’est pas là pour se maintenir coûte que coûte, mais pour servir les Français. S’il n’en est pas capable, alors il doit présenter sa démission », a jugé Florian Philippot.

Florian Philippot estime que François Hollande ne méritait pas d’être applaudi
Florian Philippot n'a pas applaudi François Hollande à Notre-Dame de Paris / ©RTL
Ajouter un commentaire