Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Le FN a jusqu'à ce soir pour rembourser 300 000€ au Parlement Européen

La Présidente du Front National Marine Le Pen est toujours dans le viseur du Parlement Européen dans le cadre de l'emploi fictif de son ex-belle soeur. Elle a jusqu'à ce mardi soir pour rembourser les 300 000€ qui lui sont réclamés par l'institution, sous peine de voir son indemnité parlementaire divisée par 2.

Marine Le Pen a près de 300 000€ à rembourser au Parlement Européen. Si cette somme n'est pas versée avant ce soir, ce qui sera certainement le cas puisqu'elle nie toujours les faits, son indemnité parlementaire sera dès demain ponctionnée de moitié par l'institution européenne. Ce remboursement rentre dans le cadre des soupçons d'emploi fictif qui pèsent sur l'ex-belle soeur de la patronne du FN. Celle-ci aurait été rémunérée en tant qu'assistante parlementaire à Bruxelles, alors qu'elle travaillait principalement au siège du Front National. Raison pour laquelle Marine Le Pen n'a toujours pas commenté le "Penelope Gate"...

Une information judiciaire ouverte à Paris

La présidente du FN a en revanche commenté ce remboursement parlementaire, au travers duquel elle voit une attaque politique (comme François Fillon de son côté) :  "L’argumentation extraordinaire de l’OLAF c’est : ‘elle devait travailler à Bruxelles. Elle n’y était pas assez'. Vous décrétez ça sur la base de quels éléments ? Rien !" s'est-elle emportée. Selon Europe 1, la présidente du FN pourrait aussi être rattrapée par la justice française : le parquet de Paris a ouvert la semaine dernière une information judiciaire pour travail dissimulé et escroquerie en bande organisée. Attaquée au plan national et au niveau européen, Marine Le Pen nage en eaux troubles à seulement 3 mois de l'élection présidentielle.

Soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen : une information judiciaire ouverte contre le FN
Marine Le Pen est dans le viseur du Parlement Européen / ©maxppp
Ajouter un commentaire