Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

François Bayrou maintient son accusation contre la mosquée de Saint-Étienne-du-Rouvray

Malgré le démenti de l'imam de Saint-Étienne-du-Rouvray qui exprime son dégoût face aux accusations du maire de Pau, François Bayrou maintient qu'il y a bien "une mosquée salafiste" à proximité de l'église où un attentat a été perpétré le 26 juillet. Le président du MoDem s'appuie sur des "articles de journaux" pour justifier son propos.

Mercredi 27 juillet, François Bayrou affirmait qu'à Saint-Étienne-du-Rouvray, "il y avait une mosquée salafiste, une communauté fanatisée, et des gens, dont un des assassins, qui étaient partis en Syrie". Le maire de Pau fait ici référence à Abdel K., l'un des deux terroristes arrêté avant d'avoir pu franchir la frontière syrienne. "Laisser sans surveillance dans les alentours immédiats un édifice chrétien, religieux, une église, c'est quelque chose qui n'aurait pas dû être possible", ajoutait le président du MoDem. Sauf qu'il se trompait de mosquée puisque celle dont il parle ne se situe pas à proximité de l'église où un attentat a été commis le 26 juillet dernier. Une erreur qui a énervé l'imam de la ville, qui exprime son dégoût tout en réfutant les accusations de François Bayrou. "On a construit la mosquée avec nos propres moyens, on paie notre imam nous-mêmes pour éviter ça", explique Mohammed Karabila. "Que Bayrou vienne me demander les bandes et il me montrera nos fidèles radicalisés", s'indignait l'imam de Saint-Étienne-du-Rouvray.

"Il y a des dizaines d'articles de journaux"

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais François Bayrou est revenu sur cet épisode ce jeudi 28 juillet au micro de Samuel Étienne sur Europe 1. "Si ce que dit le responsable de la mosquée de Saint-Étienne-de-Rouvray est vrai, personne n'en sera plus heureux que moi", a déclaré le premier édile de Pau. Le président du MoDem a justifié ses propos en s'appuyant sur des articles de presse, qui selon lui pointent du doigt cette mosquée. "Il y a des dizaines de journaux, vous le savez bien, qui ont dans des articles décrit ce qui à Saint-Étienne-de-Rouvray était prouvé et soupçonné par les services", avance François Bayrou. "C'est à Saint-Étienne-de-Rouvray en particulier que se retrouvaient dans une mosquée ou dans une salle de prières des candidats au djihad, sur place, dans cette ville", affirme-t-il finalement, faisant fi des remontrances de l'imam de la commune normande. 

François Bayrou maintient son accusation contre la mosquée de Saint-Étienne-du-Rouvray
Le maire (MoDem) de Pau maintient qu'il y a "une mosquée salafiste" à Saint-Étienne-du-Rouvray / ©Europe 1
Ajouter un commentaire