Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

François Fillon a trouvé son slogan : celui d’Arnaud Montebourg en 1997

Trouver un bon slogan n’est pas toujours simple. Le plus important, c’est son originalité. Malheureusement pour François Fillon, son slogan de campagne en a cruellement manqué. « Le courage de la vérité » avait déjà été choisi par Arnaud Montebourg il y a dix ans.

Ce mardi, François Fillon a dévoilé l’affiche de campagne pour la primaire de la droite et du centre. L’ancien Premier ministre a choisi une photo prise fin août lors d’un meeting à Sablé-sur-Sarthe. Rien n’est laissé au hasard, il apparaît souriant, en tenue décontractée. L’objectif est de casser cette image d’homme politique froid et apathique. En bas de l’image, le slogan : « Le courage de la vérité ». L’idée du « courage » en politique est bonne, sauf que l’équipe d’Arnaud Montebourg y avait déjà pensé en 1997. À cette époque, Arnaud Montebourg se présentait aux législatives en pays de Bresse. Il réutilisera d’ailleurs ce même slogan pour ses campagnes de 2002 et 2007.

François Fillon copie Arnaud Montebourg 

Comme tous les slogans de campagne, le but est de montrer les qualités du candidat qui le différencient des autres. Le message envoyé par François Fillon aux électeurs consistait à montrer un « homme qui n’a pas peur de dire la vérité, celui qui a osé dire que l’État est en faillite quand il était Premier ministre », a expliqué son directeur de campagne Patrick Stefanini. Si cela peut le rassurer, le slogan avait plutôt réussi à Arnaud Montebourg, puisqu’il avait remporté les élections de 1997, de 2002 et de 2007.  

Affiche de campagne de François Fillon
Ajouter un commentaire