Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

François Fillon aurait employé fictivement son épouse Penelope selon Le Canard Enchaîné

Selon Le Canard Enchaîné, Penelope Fillon, l’épouse de François Fillon, aurait touché 500 000 euros en 8 ans en tant que collaboratrice parlementaire. L’hebdomadaire satirique affirme d’après ses sources que Penelope Fillon n’aurait pas réellement travaillé pendant cette période.

Voilà une polémique dont François Fillon se serait volontiers passé. Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre, déjà en panne dans les sondages depuis un mois et demi, est maintenant accusé par Le Canard Enchaîné d’avoir employé fictivement son épouse en tant qu’attachée parlementaire.

Dans son édition datée du 25 janvier, l’hebdomadaire satirique révèle que l’ancien Premier ministre aurait rémunéré son épouse Penelope comme attachée parlementaire entre 1998 et 2002 à l’époque où il était député de la Sarthe. Après 2002, alors que François Fillon entre au gouvernement, Penelope Fillon aurait conservé son statut en collaborant, d’après les "feuilles de paie" consultées par le Palmipède, pour Marc Joulaud, le suppléant de François Fillon.

Le Canard Enchaîné affirme également que Penelope Fillon a été rémunérée, "pendant six mois au moins" quand son mari est devenu député de Paris après avoir quitté Matignon. "Au total, Penelope aura perçu environ 500 000 euros brut sur les caisses parlementaires" en huit ans, rapporte Le Canard Enchaîné.

Outre ces accusations d’emploi fictif en lien avec l’activité parlementaire de son mari, Penelope Fillon aurait aussi été salariée de La Revue des Deux Mondes entre le 2 mai 2012 et décembre 2013 à raison de 5 000 euros brut par mois. La revue est la propriété de Marc Ladreit de Lacharrière (PDG de Fimalac), un ami de François Fillon.

Questionné par l’hebdomadaire, le directeur de la revue Michel Crépu s’est dit "sidéré." "Je n’ai jamais rencontré Penelope Fillon et je ne l’ai jamais vue dans les bureaux de la revue." Il reconnaît toutefois que l’intéressée a signé "deux ou peut-être trois notes de lecture."

L’entourage de François Fillon dément

Ces révélations ont vite fait réagir l’entourage du candidat des Républicains à l’élection présidentielle. Au quotidien Le Monde, il a été répondu que Michel Crépu est "mal renseigné." "Oui, Mme Fillon a été la collaboratrice de François Fillon ; oui, elle a travaillé pour La Revue des Deux Mondes ; et oui, c’est fréquent que les conjoints des parlementaires soient leur collaborateur, à gauche comme à droite. Mme Fillon a fait des études de droit et de littérature. Elle a toujours travaillé dans l’ombre, car ce n’est pas son style de se mettre en avant." De fait, il n’est pas interdit aux parlementaires de faire embaucher des proches comme collaborateurs, à condition qu’il ne s’agisse pas d’emplois fictifs.

D’aucuns sur les réseaux sociaux voient une corrélation entre ces révélations et la guerre ouverte la semaine dernière entre François Fillon et Rachida Dati. L’ancienne ministre de la Justice a rué dans les brancards après avoir été écartée de la 2e circonscription de Paris pour les prochaines élections législatives. Elle avait alors menacé François Fillon de lui "pourrir sa campagne."

François Fillon aurait employé fictivement son épouse Penelope selon Le Canard Enchaîné
Selon Le Canard Enchaîné, Penelope Fillon a touché 500 000 euros brut en tant qu'attachée parlementaire de François Fillon et de son suppléant Marc Joulaud / ©maxppp
Ajouter un commentaire