Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

François Fillon enfonce Nicolas Sarkozy sur les affaires

Invité de Question d’info sur LCP, François Fillon a attaqué Nicolas Sarkozy sur les affaires qui encombrent la candidature de l’ancien président de la République.

« C’est une évidence que pour gouverner le pays, il faut être le plus irréprochable possible. » La pique est adressée à Nicolas Sarkozy, elle est signée François Fillon, et si elle n’était pas assez claire, l’ancien Premier ministre énumère : « Il y a cette affaire Bygmalion, il y a de l’argent qui a disparu, il y a des accusations sur les comptes de campagne. »

Même s’il est à la peine dans les sondages de la primaire de la droite et du centre, François Fillon continue de croire en sa bonne étoile. Mais cela ne le dispense pas de questionner la légitimité de Nicolas Sarkozy : « La question du rétablissement de l’autorité de l’État est un thème que Nicolas Sarkozy défend avec beaucoup d’énergie et qui n’est pas possible dans un climat pareil. C’est impossible pour un chef d’État d’être respecté s’il y a des soupçons. Il faut que ces soupçons soient lavés et pour que ces soupçons soient lavés, il faut que la justice passe. »

François Fillon ménage Alain Juppé

À l’inverse, François Fillon ménage Alain Juppé. Si les déboires actuels de Nicolas Sarkozy constituent une faille qu’il exploite à loisir, l’ancien Premier ministre ne voit pas du tout de la même manière le passé judiciaire du maire de Bordeaux, condamné en 2004 pour emplois fictifs : « Chacun a compris qu’Alain Juppé avait payé pour d’autres », a-t-il déclaré face aux journalistes.  

Même sur les programmes, François Fillon pèse ses mots. Celui de Nicolas Sarkozy est « très étatique », « plein d’embardées » sans « ligne directrice » alors que celui d’Alain Juppé est simplement « prudent ». Bien qu’il se défende d’envisager la défaite à la primaire, François Fillon aurait-il déjà choisi son camp ?

François Fillon enfonce Nicolas Sarkozy sur les affaires
François Fillon s'en prend aux déboires judiciaires de Nicolas Sarkozy / ©LCP
Ajouter un commentaire