Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

François Fillon : quand sa femme Penelope assurait "ne s'être jamais impliquée" dans la vie politique de son mari

Suite aux révélations du "Canard Enchaîné" sur le présumé emploi fictif de Penelope Fillon, les proches de François Fillon défendent la nature réelle de l’emploi occupé pendant 8 ans par l’épouse de l’ancien Premier ministre. Problème, en octobre dernier, alors qu’elle venait de s’engager dans la primaire de la droite et du centre, Penelope Fillon avait déclaré qu’elle ne s’était "jamais impliquée dans la vie politique" de son mari.

Certaines positions sont plus faciles à défendre que d’autres. Prenons l’exemple de François Fillon et de sa femme Penelope. La publication par Le Canard Enchaîné d’un article expliquant que l’ancien Premier ministre aurait fait bénéficier son épouse d’un emploi fictif à l’époque où il était député de la Sarthe écorne sérieusement l’image du champion de la droite en vue de l’élection présidentielle.

L’entourage de François Fillon, et finalement François Fillon lui-même, se sont donc empressés d’allumer des contre-feux, défendant pied à pied le droit de Penelope Fillon à travailler. Le candidat des Républicains s’est notamment ému depuis Bordeaux, où il est en déplacement, de la "misogynie" de l’article du Canard Enchaîné : "Parce qu’elle est mon épouse, elle n’aurait pas le droit de travailler ?" s’est-il étranglé.

En effet, faire travailler un proche n’a rien d’illégal pour un parlementaire, même si cela peut gêner aux entournures certains responsables politiques. Benoît Hamon, par exemple, a rebondi sur la polémique en proposant d’interdire une telle pratique à l’avenir.

Propos contradictoires

Le problème vient ici de la cohérence du système de défense employé par François Fillon et son équipe. Ou plutôt il vient des propos tenus par Penelope Fillon elle-même à l’automne dernier : dans un article du Bien Public publié le 21 octobre, en pleine campagne de la primaire de la droite et du centre, elle déclarait en effet : "Jusqu’à présent, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie politique de mon mari."

Excès de modestie ou déclaration imprudente ? À l’aune des révélations du Canard Enchaîné, cela fragilise en tout cas la position de François Fillon. D’autant que, hormis Bernard Accoyer au micro de France Inter, personne ne se souvient avoir vu Penelope Fillon travailler à l’Assemblée nationale. Les autres proches de l’ancien Premier ministre ont mis l’accent sur son activité d’élue locale sarthoise pour établir un lien fragile avec son activité d’attachée parlementaire, mais sans se mouiller davantage.

Tout aussi troublant, la confidence de Christine Kelly, auteure d’une biographie de François Fillon (François Fillon, les coulisses d’une ascension, L’Archipel), qui a été interrogée par RTL ce matin : "Je n’ai jamais entendu dire que Mme Fillon travaillait." Pour François Fillon, les ennuis ne font visiblement que commencer.

François Fillon : quand sa femme Pénélope assurait
En octobre dernier, Penelope Fillon avait déclaré qu'elle ne s'était "jamais impliquée" dans la vie politique de son mari / ©maxppp
Ajouter un commentaire