Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

François Fillon veut créer une armée numérique

Au lendemain de l’attentat survenu dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, François Fillon se dit "en guerre" et propose des solutions pour lutter contre Daesh. Sur RTL ce mercredi matin, il a notamment proposé la création d’une armée numérique.

"Nous sommes dans une forme de guerre mondiale". C’est avec ces mots forts que François Fillon espère faire réagir le gouvernement. Après ce nouvel attentat revendiqué par Daesh, il estime que tout n’a pas été fait pour combattre "l’ennemi". Il pointe du doigt l’inefficacité de François Hollande et de ses ministres, et propose des solutions pour lutter contre le terrorisme. Parmi elles, la création d’une armée numérique : 'Il faut que nous ayons une forme d'arme pour lutter sur le plan numérique. Il nous faut des hommes et des femmes pour aller attaquer des réseaux qui se comportent en dehors des lois de la République" Avec ces moyens d’un nouveau genre, l’ancien Premier ministre veut ainsi lutter contre les discours radicaux dont la propagande est faite via les réseaux sociaux tels que Facebook: "Comme nous avons une armée de terre, d'une armée de l'air, une marine, il faut qu'on ait une armée numérique. Je propose cette création car le numérique va présenter une menace, en même temps qu'un bienfait et un progrès, une menace pour la sécurité de nos pays".

La question des médias

Mais outre la création d’une armée numérique, François Fillon explique que les médias doivent aussi se contrôler pour ne pas servir de moyens de propagande à Daesh. Selon lui, tout est une question de déontologie : "Il faut que les médias réfléchissent à la manière de rendre compte de ces événements pour ne pas servir de caisse de résonnance excessive à des terroristes qui utilisent ces médias de façon tout à fait professionnelle." L'an dernier notamment, après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel avait mis en demeure plusieurs chaînes françaises. Parmi elles, BFM TV, France 2 ou encore i>Télé avaient été recadrées après avoir divulgué des informations sur les opérations en cours et diffusé des images de personnes abattues par les terroristes.

Daesh: François Fillon veut lutter avec une armée numérique
François Fillon propose de créer une armée numérique pour lutter contre Daesh / ©RTL
Ajouter un commentaire