Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

François Hollande accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage

Ce mercredi 28 décembre, François Hollande a accordé une "grâce totale" à Jacqueline Sauvage. Une décision qui met immédiatement fin à sa détention.

François Hollande a donc finalement tranché. Le président de la République a annoncé qu’il accordait une "grâce totale" à Jacqueline Sauvage. Dans un communiqué de l’Élysée, François Hollande "accorde une remise gracieuse du reliquat de sa peine. Cette grâce met fin immédiatement à sa détention." Un message également posté sur le compte Twitter du président de la République.

Cette affaire judiciaire à débuté en septembre 2012. Jacqueline Sauvage tire à trois reprises sur son mari violent, Norbert Marot. Son procès s’ouvre en octobre 2014. Après trois jours d’audience, elle est condamnée par la cour d’Assise d’Orléans à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre sans préméditation de son mari. Elle fait appel de cette décision. La cour d’assise du Loir-et-Cher confirme en appel les dix ans de réclusion en décembre 2015. Des pétitions sont alors mises en ligne, et une demande de grâce présidentielle est soumise à François Hollande.

Jacqueline Sauvage est "immédiatement" libérable

Le 31 janvier 2016, François Hollande accorde une grâce partielle à Jacqueline Sauvage. Elle peut alors demander sa libération conditionnelle. Mais en aout 2016, la demande de libération conditionnelle est rejetée. Un rejet confirmé en appel en novembre dernier. Dans une tribune publiée par Libération lundi 26 décembre dernier, Benoît Hamon demandait la "grâce totale" de Jacqueline Sauvage, estimant que cette grâce pourrait "être un appel à lutter collectivement contre les violences faites aux femmes." Une pétition rassemblait ces derniers jours, plus de 385 000 signatures.

Ce mercredi 28 décembre, François Hollande met donc fin à un long feuilleton judiciaire. Jacqueline Sauvage est immédiatement libérable. Après avoir passé les fêtes de Noël en prison, elle pourrait retrouver ses proches pour profiter des fêtes de fin d’année.

François Hollande accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage
François Hollande accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent / ©maxppp
Ajouter un commentaire