Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

François Hollande reprend à son compte l’héritage de Michel Rocard

François Hollande a profité de l’hommage national rendu ce 7 juillet dans la cour d’honneur des Invalides à Michel Rocard pour justifier sa politique et fustiger en filigrane ses opposants.

Hommage et politique ne sont pas incompatibles. François Hollande l’a montré aujourd’hui pendant son discours d’hommage à l’ancien Premier ministre Michel Rocard. Alors que le gouvernement vient de décider le recours à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter sans vote par le Parlement la Loi Travail, le chef de l’État en a profité pour distiller quelques messages à ses adversaires politiques.

François Hollande a rappelé que Michel Rocard a utilisé 28 fois les procédures prévues par la constitution pour lever les blocages : « À l'épreuve des faits, qu'a-t-il montré ? Que le compromis n'est pas une faiblesse, que la négociation n'est pas un défaut de volonté, et qu'on obtient toujours plus par le dialogue que par la confrontation. Car le dialogue est l'instrument nécessaire de l'accord, de la convention, du contrat, au bon niveau. Pour Michel Rocard, c'était sa manière de réformer. Et en même temps, pour lever les blocages, il n'a pas hésité à recourir aux procédures prévues par la Constitution, et à 28 reprises, il a dû engager la responsabilité de son gouvernement pour faire adopter des textes essentiels. »

Il a aussi plaidé pour une hypothétique union des gauches : « [Michel Rocard] était conscient que les deux gauches devaient s’unir pour gouverner. Jamais il n’a joué contre sa famille politique, même quand il a fallu qu’il s’efface devant François Mitterrand. »

Et s’est aussi félicité de la réforme territoriale… rêvée par Michel Rocard dès les années soixante : « Il imaginait une carte de la France administrative où il n’y aurait pas plus d’une dizaine de régions et quelques grandes métropoles. Nous sommes maintenant là aujourd’hui, il aura fallu 50 ans pour y parvenir. »

François Hollande reprend à son compte l’héritage de Michel Rocard
François Hollande a profité de l'hommage à Michel Rocard pour s'adresser à ses adversaires politiques / ©iTélé
Ajouter un commentaire