Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Geoffroy Didier souhaite des "tests de détection de radicalisation" dès le collège

Pour lutter contre le terrorisme, Geoffroy Didier souhaite une "détection précoce de la radicalisation". Le candidat à la primaire de la droite et du centre propose ainsi de faire des "tests de détection de radicalisation" dès le collège.

Nouvelle proposition sécuritaire pour Geoffroy Didier. Le vice-président (LR) du conseil régional d'Île-de-France, qui cherche tant bien que mal à faire entendre sa voix dans la primaire de la droite et du centre, a jusqu'au 9 septembre pour réunir les parrainages nécessaires à la validation de sa candidature à cette primaire. Geoffroy Didier a ainsi proposé ce mardi 9 août une nouvelle idée pour lutter contre la radicalisation des jeunes. Après avoir reproché à Nicolas Sarkozy la suppression de postes de policiers, le candidat à la primaire de la droite et du centre souhaite mettre en place une nouvelle méthode de lutte contre la radicalisation des jeunes. Selon lui, il faut passer par la mise en place de "tests de radicalisation". 

"Détecter la radicalisation de manière précoce"

"Il n'existe pas de solution miracle contre le terrorisme", a rappelé Geoffroy Didier, qui estime néanmoins que "s'entendre dire, sous prétexte qu'il n'y a pas de sécurité absolue, qu'il ne faudrait rien faire et rien imaginer est inaudible et même insupportable". Le vice-président de l'Île-de-France explique qu'il faut "détecter la radicalisation de manière précoce". Cette proposition fait suite à la mise en examen d'une lycéenne de 16 ans qui projetait de commettre un attentat en France. Repérée sur l'application Telegram, elle a été placée en détention provisoire. "Ce que je souhaite, c'est instituer un test de radicalisation auquel devra se soumettre tout collégien ou tout lycéen dont le comportement aura été considéré comme suspect voire dangereux par un membre de la communauté éducative", affirme ainsi Geoffroy Didier. L'objectif est d'"évaluer le degré de radicalisation" du jeune soupçonné, et en cas de test positif, mettre en place "un suivi psychologique" et un "suivi éducatif", poursuit le candidat à la primaire de la droite et du centre.

Geoffroy Didier souhaite des
Le candidat à la primaire de la droite et du centre appelle à une "détection précoce de la radicalisation" / ©Europe 1
Ajouter un commentaire