Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Hervé Mariton "paie son doliprane" et défend François Fillon sur la réforme de la sécurité sociale

Invité de France Info ce 15 décembre, Hervé Mariton a rendu hommage à François Fillon qui "cherche des solutions" pour réformer la sécurité sociale. Le député de la Drôme, ancien soutien d’Alain Juppé dans la primaire de la droite et du centre, a expliqué qu’il "paie son doliprane" quand il est enrhumé et qu’il est "important que la solidarité publique s’exerce" quand des personnes ont besoin de traitements lourds.

Après Christian Jacob défendant péniblement le programme de François Fillon en matière de réforme de la sécurité sociale, c’est Hervé Mariton qui s’est prêté à l’exercice ce 15 décembre sur France Info. Le député de la Drôme a estimé qu’il n’est "pas indigne" de "chercher des solutions", reconnaissant ainsi en filigrane que le projet de François Fillon, s’il n’entend "pas distinguer entre gros et petits risques" mais "mieux articuler l’assurance maladie et les complémentaires", peut encore largement évoluer.  

Sur le fond, Hervé Mariton ne semble pas hostile à l’idée de réduire la prise en charge des petites affections. Pour illustrer son propos il s’est pris en exemple : "Je suis enrhumé, j’ai acheté mon doliprane et je l’ai payé."

Hommage à François Fillon

Sur les affections lourdes en revanche, il reste favorable à une prise en charge intégrale : "Quand des personnes ont besoin de médicaments anti-cancéreux dont le traitement coûte plusieurs milliers d’euros par mois, il est important que la solidarité publique s’exerce."

Mais cela ne fait pas un programme, Hervé Mariton en convient lui-même : "Une fois qu’on a dit ça, je décris une réalité, je n’ai pas tout à fait trouvé la solution. Je rends hommage à François Fillon de chercher de la trouver (sic) et d’avoir lancé une piste." Quand le candidat de la droite se décidera-t-il à atterrir ?

Hervé Mariton
Hervé Mariton rend hommage à François Fillon qui essaie de réformer la sécurité sociale / ©France Info
Ajouter un commentaire