Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Hervé Morin quitte l’UDI de Jean-Christophe Lagarde et saborde le centre

Après la victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre, les centristes se déchirent. Le président du Nouveau centre Hervé Morin, l’une des composantes de l’UDI, a décidé de jouer sa partition en convoquant un congrès le 11 décembre pour constituer une nouvelle formation indépendante de centre droit.

C’est l’heure des règlements de compte entre les deux meilleurs ennemis du centre, Hervé Morin et Jean-Christophe Lagarde. Le premier, qui a soutenu Bruno Le Maire pendant la primaire de la droite et du centre avant de se ranger derrière François Fillon, a décidé de claquer la porte de l’UDI présidée par Lagarde, qui soutenait pour sa part Alain Juppé.

Les deux hommes sont en pleine discussion avec le nouvel homme fort de la droite pour discuter des conditions de leur ralliement. Jean-Christophe Lagarde a rencontré François Fillon le 30 novembre pendant un peu plus d’une heure. "François Fillon m’a réitéré son souhait de pouvoir rassembler le centre derrière sa candidature. […] Je lui ai indiqué qu’il fallait qu’on prévoie une méthode de travail pour pouvoir regarder le projet, le préciser, l’amplifier sur certains sujets", a déclaré le patron de l’UDI au sortir de l’entretien.

Lagarde avale son chapeau

Selon lui, la question des investitures pour les législatives de 2017 n’a pas été abordée, pas plus que la question de la répartition des portefeuilles ministériels en cas de victoire de Fillon à l’élection présidentielle. "Cela viendra dans le cadre des discussions sur les équilibres au sein d’une majorité mais il ne peut pas y avoir d’équilibre pour les postes s’il n’y a pas d’équilibre sur les idées", a précisé le député de Seine-Saint-Denis.

Jean-Christophe Lagarde avale plus ou moins son chapeau, lui qui n’excluait pas il y encore quelques semaines que l’UDI présente un candidat centriste en cas de défaite d’Alain Juppé face à Nicolas Sarkozy. La victoire inattendue de François Fillon le contraint à revoir en urgence la position de l’UDI dont les militants de l’aile gauche ont parfois les yeux de Chimène pour Emmanuel Macron.

"Pas besoin de faire-part"

Dans le même temps, Hervé Morin n’a pas les mêmes hésitations, lui qui affirme vouloir "participer à l’approfondissement du projet présidentiel" de François Fillon. Le président de la région Normandie, qui a également rencontré François Fillon le 30 novembre, a décidé de réunir un congrès à Paris le 11 décembre et affirme sa "volonté de bâtir un pôle centriste, fiable, loyal et solide sur lequel on pourra avoir confiance sur la durée la législature." Quitte à sortir de l’UDI ? "Pas besoin de faire-part, c’est la fin de l’UDI", a tranché Maurice Leroy, député du Loir-et-Cher et proche d’Hervé Morin.  

Entre Hervé Morin et Jean-Christophe Lagarde, qui s’étaient déchirés pour la présidence de l’UDI en novembre 2014 après le départ de Jean-Louis Borloo, la rupture est bel et bien consommée.

Hervé Morin quitte l’UDI de Jean-Christophe Lagarde et saborde le centre
Hervé Morin a convoqué un congrès le 11 décembre pour constituer une nouvelle formation indépendante de centre droit / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News