Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin se sont réconciliés

Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde et le président du Nouveau centre Hervé Morin, l’une des composantes de l’UDI, se sont réconciliés. Les deux hommes discutent maintenant conjointement des conditions de leur soutien à la candidature à l’élection présidentielle de François Fillon.

La brouille aura été de courte durée. Alors qu’Hervé Morin avait annoncé son intention de convoquer un congrès le 11 décembre pour faire sécession avec l’UDI de Jean-Christophe Lagarde, les deux hommes ont finalement acté leur réconciliation le 6 décembre. Réunis à huis-clos avec les cadres de l’UDI, Lagarde et Morin ont acté l’intégration de Morin dans la délégation de centristes de l’UDI chargée de négocier avec François Fillon un pacte programmatique et législatif.

D’une même voix face à François Fillon

Jusqu’à présent les deux hommes discutaient séparément avec le nouvel homme fort de la droite. La délégation comprenait déjà Jean-Christophe Lagarde, Laurent Hénart et les présidents des groupes centristes à l’Assemblée nationale et au Sénat Philippe Vigier et François Zocchetto. Autre changement, le conseil de la présidence de l’UDI passe de 21 à 9 membres et se réunira chaque semaine pour faciliter les échanges dans le secret d’un huis-clos. Et ainsi éviter les sorties médiatiques qui étalent au grand jour les dissensions au sein de la famille centriste.

Hervé Morin ne fera pas sécession

Entre Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin, la tension était montée d’un cran au lendemain de la primaire de la droite et du centre. Hervé Morin avait soutenu Bruno Le Maire au premier tour avant de se rallier à François Fillon alors que Jean-Christophe Lagarde a défendu jusqu’au bout la candidature d’Alain Juppé. La défaite du maire de Bordeaux a pu conduire Morin à considérer que Lagarde s’était discrédité pour incarner le centre. Le président de la région Normandie est finalement revenu sur sa position, il ne fera pas sécession.

Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin se sont réconciliés
Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin se sont entendus pour négocier d'une même voix les conditions de l'alliance du centre avec François Fillon / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News