Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Jean-Jacques Urvoas prend la défense de Thierry Solère sur sa visite à la prison de Fleury-Mérogis

Interrogé sur la visite de Thierry Solère à la prison de Fleury-Mérogis, Jean-Jacques Urvoas a pris la défense du député des Hauts-de-Seine. Le Garde des Sceaux a reconnu sur BFM TV ce mercredi 13 juillet que cette visite "n'est pas irresponsable", et qu'"il s'agit d'un droit et même d'un devoir".

Jean-Jacques Urvoas est revenu ce mercredi 13 juillet sur la visite de Thierry Solère à la prison de Fleury-Mérogis. Le député (LR) des Hauts-de-Seine s'était rendu le 29 juin dans ce centre pénitentiaire afin de se rendre compte des conditions de Salah Abdeslam, le suspect-clé des attentats du 13 novembre. Thierry Solère avait notamment révélé que le détenu disposait d'une seconde cellule aménagée pour qu'il puisse faire du sport. Il avait également pu entrer dans la salle de vidéosurveillance. Me Berton, l'avocat de Salah Abdeslam, vient d'assigner Thierry Solère au tribunal de grande instance de Nanterre pour "atteinte au respect de la vie privée" en demandant un euro de dommage et intérêts. Le garde des Sceaux a commenté cette visite au micro de BFM TV.

"Thierry Solère est dans son droit"

Jean-Jacques Urvoas a tout d'abord rappelé que "depuis 2000, les parlementaires ont le droit de rentrer dans tous les établissements pénitentiaires". Le ministre de la Justice a avoué "ne pas pouvoir s'y opposer" tout en reconnaissant "trouver cela très bien". Il va même plus loin en estimant que, pour les parlementaires, "il ne s'agit pas d'un droit, mais d'un devoir". "Thierry Solère a utilisé ce devoir et ce droit d'accès", a expliqué Jean-Jacques Urvoas, révélant qu'"il est rentré comme d'autres parlementaires, beaucoup d'autres parlementaires". "Non ce n'est pas irresponsable", a conclu le garde des Sceaux. Ce mercredi 13 juillet, une audience se tiendra à Versailles concernant la vidéosurveillance 24h/24 de Salah Abdeslam. Me Berton estime que l'arrêté ministériel décidé par Jean-Jacques Urvoas est une atteinte aux droits fondamentaux de son client.

Jean-Jacques Urvoas prend la défense de Thierry Solère sur sa visite à la prison de Fleury-Mérogis
Le ministre de la Justice a estimé que Thierry Solère n'avait "pas été irresponsable" / ©maxppp
Ajouter un commentaire