Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Jean-Marie Le Guen s'en prend aux journalistes

C’est le gros coup de gueule de la matinée et il est signé Jean-Marie Le Guen. Le secrétaire d’État aux relations avec le Parlement était l’invité de RTL ce vendredi 22 juillet. Interrogé sur les accusations du journal Libération, il s’est emporté contre les journalistes.

Jean-Marie Le Guen est apparu visiblement très énervé par toutes les accusations contre le gouvernement et notamment Bernard Cazeneuve. Dans son viseur, le quotidien Libération par qui la polémique sur l'attentat de Nice est arrivée. Au micro de RTL, le secrétaire d’État a pris la défense du ministre de l’Intérieur : "En l’occurrence, s’il y a eu des erreurs de communication, Bernard Cazeneuve en est victime. Je sais bien que la confraternité existe y compris dans la presse mais enfin Bernard Cazeneuve a été victime d’attaques où effectivement un quotidien a traité le ministre de menteur, a parlé de mensonge, de dissimulation alors que tout a été depuis rendu public d’une façon très claire… " Une allusion à l’enquête publiée par Libération sur l’attentat du 14 juillet dernier sous le titre "Nice : des failles et un mensonge". Le quotidien y pointe du doigt un manquement grave en matière de sécurité et des mensonges de la part de l’exécutif notamment concernant le dispositif mis en place le soir de l’attentat.

"Nous jouons avec des allumettes…"

Mais pour Jean-Marie Le Guen, ces accusations ne sont pas seulement sans fondement, elles sont surtout un danger pour la France : "Je veux bien qu'on aille sur ce terrain-là, mais dans ce cas, il n'y a plus d'État de droit dans le pays. Si un certain nombre de journalistes, de commentateurs, de responsables politiques mettent en cause le fonctionnement de la justice et des services administratifs de l'État, alors c'est une thèse qui est extrêmement dangereuse pour la démocratie […] arrêtons tout de suite ce jeu-là, nous jouons avec des allumettes…" Jean-Marie Le Guen a dénoncé une "recherche du scoop", tout en précisant qu’il y aurait "plusieurs enquêtes" pour faire la lumière sur cette affaire. Bernard Cazeneuve de son côté, s’était déjà défendu niant en bloc les accusations et posant la question de la déontologie des journalistes.

Jean-Marie Le Guen défend Bernard Cazeneuve
Jean-Marie Le Guen défend Bernard Cazeneuve / ©RTL
Ajouter un commentaire