Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Jean-Pierre Chevènement à la tête de la Fondation pour l’islam de France cherche à apaiser les tensions

Pressenti pour prendre la tête de la Fondation pour l’islam de France, Jean-Pierre Chevènement s’est exprimé sur son nouveau mandat au micro d’Europe 1 ce mardi 16 août. L’ancien ministre de l’Intérieur souhaite apaiser les débats tout en encourageant l’intégration des citoyens musulmans.

Paix civile. Le futur président de la Fondation pour les œuvres de l’islam de France cherche à apaiser les tensions quitte à paraître maladroit dans ses propos.  Dans une interview accordée dimanche 14 août au Parisien, Jean-Pierre Chevènement recommande la discrétion aux musulmans de France. "Le conseil que je donne dans cette période difficile, comme le recteur de la mosquée de Bordeaux, est celui de discrétion" déclare-t-il avant d’ajouter : "Les musulmans, comme tous les citoyens français, doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté. Mais il faut aussi qu’ils comprennent, que dans l’espace public où se définit l’intérêt général, tous les citoyens doivent faire l’effort de recourir à la raison naturelle." Des paroles qui ont enflammé Twitter, certains internautes ironisant sur le sujet, d’autres dénonçant la nomination d’un homme étranger à la religion musulmane.  Ce mardi, sur Europe 1, l’ancien ministre de l’Education nationale, qui a reçu le soutien d’Hervé Mariton, persiste et signe sur le sujet. "Il faut que chacun cherche à s’intégrer à la société française" explique-t-il. "Chacun doit faire un effort pour que, dans le cadre de la République laïque, ce soit la paix civile qui l’emporte" continue le fondateur du MRC.

Jean-Pierre Chevènement s’exprime sur le port du burkini

Alors que l’ancien ministre a réitéré son appel à la discrétion pour les musulmans de France, Jean-Pierre Chevènement ne veut pas se laisser entraîner par "des polémiques subalternes". Interrogé sur la polémique autour du port du burkini, l’ex-ministre de l’Industrie joue là encore la carte de l’apaisement. "Les gens sont libres de prendre leur bain costumés ou non. Ma position, c’est la liberté, sauf nécessité d’ordre public" déclare-t-il. "Quand il y a la possibilité de heurts, le maire est fondé à prendre des arrêtés" explique l’ancien ministre de l’Intérieur. Une allusion à celui pris par la commune de Sisco en Corse, où une rixe a éclaté ce week-end, a priori lorsque des touristes ont pris en photo une femme voilée à la plage. Un incident qui a fait plusieurs blessés et a créé des tensions entre communautés sur l’île de beauté. 

Jean-Pierre Chevènement à la tête de la Fondation pour l’islam de France cherche à apaiser les tensions
Jean-Pierre Chevènement appelle à l'apaisement / ©maxppp
Ajouter un commentaire