Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Jean-Vincent Placé parachuté dans l'Armée ?

Selon une information de l'Opinion, le secrétaire d’État écologiste en charge de la Réforme de l’État et de la Simplification veut devenir "réserviste citoyen". Il a fait une demande pour intégrer le 13e régiment de dragons parachutistes.

Série noire pour les Verts. Dernier rebondissement : la disparition du groupe écologiste à l’Assemblée nationale après le départ de six députés. Ces derniers ayant décidé de rejoindre les socialistes pour créer un nouveau groupe SER (Socialiste, Écologiste et Républicain). Un nouveau coup dur après l’affaire Denis Baupin, accusé par huit femmes de harcèlement et d'agression sexuels. Aujourd’hui, Europe Écologie les Verts semble définitivement dans l’impasse, rongé par des conflits internes et lâché par ses militants (tout juste 6000 adhérents).

Des problèmes bien loin de Jean-Vincent Placé qui a quitté le parti en août 2015 et qui vit une seconde jeunesse politique. Désormais membre du gouvernement, il s’engage d’ailleurs sur un nouveau front. En effet, l’Opinion révèle que le secrétaire d’État en charge de la Réforme de l’État et de la Simplification veut intégrer le 13e régiment de dragons parachutistes comme « réserviste citoyen ». Il pourrait donc devenir colonel de l’une des plus prestigieuses unités de l’armée françaises. Une fonction honorifique car il fera bien partie de la « réserve citoyenne » et non de la « réserve opérationnelle ». Peu de chance donc que l’ancien co-président du groupe écologique au Sénat ait un jour des hommes sous ses ordres et effectue des opérations de terrain. Une initiative qui pourrait tout de même faire oublier ses propos tenus en mars 2013 au JDD. Il avait alors déclaré : « Oui, on peut encore diminuer les effectifs dans l’armée de terre, ce n’est pas un tabou ». À l’époque, Jean-Vincent Placé avait d’ailleurs soutenu l’idée de Jérôme Cahuzac, alors ministre du Budget, d’amputer l’enveloppe de l’armée de 10 milliards d’euros, précisant : « sanctuariser le budget de la Défense, c’est du poujadisme, c’est se déconnecter de la réalité. »

« Je suis totalement pacifiste »

Pour autant, Jean-Vincent Placé n’est pas antimilitariste, bien au contraire. Il avait soutenu en 2013 l’intervention au Mali, et l’idée d’une opération militaire en Syrie. À plusieurs reprises, il s’est également prononcé en faveur de « la création d’une armée européenne » pour obtenir une véritable puissance et jouer à armes égales notamment avec Vladimir Poutine et son « armée qui avoisine le million d’hommes ». Des déclarations qui ont provoqué des débats au sein d’Europe Ecologie les Verts, car la position des écologistes, traditionnellement antimilitariste, reste floue et les avis divergent.

D’ailleurs, difficile pour le secrétaire d’État de clarifier sa position. En septembre 2013, invité sur le plateau du Talk Orange-Le Figaro, il semblait gêné par les questions, essayant de noyer le poisson. Au : « On vous connaissait plus pacifiste » lancé par le journaliste, Jean-Vincent Placé, au début droit dans ses bottes, avait rétorqué : « Je suis totalement pacifiste ». Mais à la question « Êtes-vous antimilitariste ? », répétée à deux reprises, la réponse avait été beaucoup moins évidente et les explications plus confuses pour aboutir à cette volte-face : « Le terme ne veut rien dire ».


 

Jean-Vincent Placé veut rejoindre le 13e régiment de dragons parachutistes
Jean-Vincent Placé a un nouvel objectif. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News