Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Législatives 2017 : Nathalie Kosciusko-Morizet incendiée par Rachida Dati, elle répond

Investie par le parti Les Républicains aux élections législatives dans la 2ème circonscription de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet est la cible de nombreuses critiques, à commencer par Rachida Dati qui convoitait cette circonscription. L’ancienne candidate de la primaire de la droite et du centre répond aux attaques et salue "un message clair de rassemblement" envoyé par François Fillon.

François Fillon a tranché. Nathalie Kosciusko-Morizet a été investie dans la 2ème circonscription de Paris par le parti les Républicains. Une circonscription précédemment détenue par l’ancien Premier ministre, très ancrée à droite, qui recouvre le 5ème arrondissement, mais aussi une partie des 6ème et 7ème arrondissements. La circonscription était notamment convoitée par Rachida Dati. Et depuis cette annonce, la garde des Sceaux ne décolère pas. Au Parisien jeudi 19 janvier, elle dénonçait avec virulence au sujet de NKM : "Voilà une drôle de personnalité qui va d'échec en échec, de parachutage en parachutage, de trahison en trahison, même vis-à-vis de François Fillon qu'elle a traité de mysogine et de sexiste et c'est cette personne qu'il récompense ! Quel signal ! Voilà ce qui écœure les Français !" Rebelote au micro de France Info ce vendredi 20 janvier, où Rachida Dati était particulièrement remontée, attaquant NKM mais aussi François Fillon.

Entre NKM et Rachida Dati, le torchon brûle

De son côté, la candidate choisie par François Fillon affûte ses arguments. Dans une interview donnée ce vendredi 20 janvier, à nos confrères du Figaro, Nathalie Kosciusko-Morizet confie :"Je suis présidente du groupe LR au Conseil de Paris, je travaille sur tous les aspects de Paris donc je peux logiquement le faire partout dans Paris." Lors de cet entretien, l’ancienne candidate à la primaire de la droite, tient à féliciter François Fillon pour son choix, estimant que c’est "un message de rassemblement." NKM tient également à se justifier, à propos de ce choix qui fait polémique : "Je n'étais pas avec lui dans la primaire et j'ai soutenu un autre candidat (Alain Juppé ndlr) mais il veut nous placer tous ensemble dans une optique d'unité, indispensable pour la victoire et pour transformer la France."

Au sujet de Rachida Dati, NKM se défend et tacle l’ancienne garde des Sceaux : "Je ne crois pas qu'elle ait candidaté (...) au poste de député et je le comprends très bien puisque Rachida Dati est déjà députée européenne et maire d'arrondissement. Elle va donc déjà devoir choisir entre deux mandats." NKM ajoute à l’attention de Rachida Dati : "La situation dans laquelle nous sommes, l'état des finances de la nation et l'état du monde, appellent à des réformes et au rassemblement, plutôt qu'à la destruction dans son propre camp." L'apaisement et le rassemblement de la droite ne semblent pas être pour tout de suite.

Législatives 2017 : Nathalie Kosciusko-Morizet incendiée par Rachida Dati, elle répond
Nathalie Kosciusko-Morizet a souhaité répondre aux nombreuses attaques de Rachida Dati / ©maxppp
Ajouter un commentaire