Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Loi Travail : les Frondeurs socialistes échouent de peu à déposer une motion de censure (vidéo)

Echec. Il fallait 58 signatures, ils n’ont été que 56. Les députés socialistes frondeurs ont échoué à déposer une motion de censure contre le gouvernement à 2 signatures près. Des personnalités de plusieurs groupes de gauches et écologiste ont tenté de contrecarrer les plans du gouvernement. Non Stop Politique vous dévoile la liste de ses 56 têtes brûlées.

A l’expiration du délai de dépôt mercredi 11 mai, le projet de motion de censure des gauches "a recueilli 56 signatures, il en fallait 58" a déclaré à la presse le frondeur socialiste Laurent Baumel. Le député d’Indre-et-Loire a ajouté qu’il y avait "plus de 30  députés socialistes, des communistes, des députés du Front de Gauche, des députés écologistes et du MRC" parmi les signataires. Une heure et demie après l’annonce de cet échec, la liste des 56 signataires était dévoilée sur les réseaux sociaux. Parmi eux, le député de Saône-et-Loire et démissionnaire du gouvernement en 2014 après le scandale de "sa phobie administrative", Thomas Thévenoud. Des députés frondeurs opposés ouvertement et depuis longtemps à la politique de François Hollande et Manuel Valls figurent également sur cette liste comme Aurélie Filippetti, Benoit Hamon ou Christian Paul. Tous risquent leur radiation du Parti socialiste.

Thomas Thévenoud signataire de la motion de censure

Cécile Duflot, coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée Nationale et ancienne ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement a signé tout comme le député de la Gironde Noël Mamère. Marie-George Buffet, députée de Seine-Saint-Denis a apposé sa signature sur la motion de censure tout comme son collègue communiste André Chassaigne. En attendant, Laurent Baumel a indiqué que "la motion de censure de la droite ne sera pas votée par  nous (les députés socialistes frondeurs ndlr)". De leur côté, les députés du Front de gauche voteront la motion de censure du gouvernement de la droite et du centre a fait savoir le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne. 

 

Loi Travail : les Frondeurs socialistes échouent de peu à déposer une motion de censure
Laurent Baumel annonce à la presse l'échec de la motion de censure déposé par les frondeurs de gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News