Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Luc Chatel : Jean-Marie Le Pen « cherche à exister »

Selon Jean-Marie Le Pen : « Ce n’est pas moi que me sarkozyse, c’est lui qui se jean-marise ». Cette phrase n’en finit pas de faire réagir. À l’instar de Luc Chatel, qui voit en cette analyse un moyen pour l’ancien dirigeant du Front national de « ne pas disparaître ».

À 88 ans, Jean-Marie Le Pen n’est pas prêt de se retirer de la vie politique. À la veille de son procès contre son éviction du Front national, l’ancien dirigeant du parti en a profité pour critiquer sa fille Marine. « Elle a tord de souhaiter apparaître plus centriste qu’elle ne l’est » a-t-il affirmé. Jean-Marie Le Pen n’est aujourd’hui plus le seul à axer son discours sur le triptyque identité national, migrants et laïcité. Le député européen le sait et considère donc que la stratégie choisie de sa fille est à contre-courant. À l’inverse, pour lui Nicolas Sarkozy aurait compris les attentes des Français, en adoptant un discours semblable au sien, à celle du parti qu’il a fondé. Le président du parti Les Républicains « se jean-marise » a-t-il lancé dans une interview au Parisien. Le considérant comme « opportuniste », Jean-Marie Le Pen considère que l’ancien chef de l’État « quitte de plus en plus le centre pour aller vers la droite nationale populaire et sociale qui est en train de conquérir l’opinion sous la pression des événements ».

Luc Chatel réagit aux propos de Jean-Marie Le Pen 

Invité à réagir aux propos de Jean-Marie Le Pen dans l’émission du Talk du Figaro, Luc Chatel considère qu’il « cherche surtout à ne pas disparaître du spectre politique, à chercher à exister ». Pour le député de Haut-Marne, ces interventions représente pour Jean-Marie Le Pen le seul moyen d’exister. Un moyen pour lui d’exclure tout lien entre Nicolas Sarkozy et les idées d’extrêmes droites défendues par le FN. Des liens qui pourraient décourager les électeurs de droite modérés et les centristes. En tant que soutien à Nicolas Sarkozy pour les primaires de la droite et du centre, Luc Chatel veut donner une image plus lisse de l’ancien Président, trop souvent accusé de chasser sur les terres du FN. 

Ajouter un commentaire