Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Manuel Valls giflé, son agresseur condamné à trois mois de prison avec sursis

Un jeune homme a giflé Manuel Valls mardi 17 septembre en marge de son déplacement à la marie de Lamballe dans les Côtes d'Armor. Au lendemain de la gifle, l'agresseur de l'ancien premier ministre a été condamné à trois mois de prison et à 105 heures de travaux d'intérêt général.

Une procédure judiciaire, rapide, très rapide. Le jeune agresseur de 18 ans qui a giflé le candidat à la primaire de gauche, Manuel Valls, a accepté d'être condamné à trois mois de prison avec sursis et à 105 heures de travaux d'intérêt général, selon une source judiciaire, rapportée par nos confrères de L'Express.

Selon L'Express, le parquet aurait retenu la circonstance aggravante de la préméditation de son geste. Ainsi, il n'y avait pas de "violences volontaires sur une personne dépositaire d'une mission de service public" (Manuel Valls est député de l'Essonne), mais il était considéré comme un homme politique en déplacement en campagne.

L'agresseur proche de l'extrême droite

Dans les faits, après avoir passé la matinée à Villeurbanne en compagnie de Najat Vallaud-Belkacem, l’ancien Premier ministre s’était rendu en Bretagne en compagnie de Jean-Yves Le Drian. Malheureusement pour lui, les Français, c’est surtout de la gifle qu’il a reçue alors qu’il visitait la mairie de Lamballe dans les Côtes d’Armor. Son agresseur, un jeune homme a été rapidement, et sans ménagement, maîtrisé par le service de sécurité. Un incident dont Manuel Valls se serait certainement bien passé.

Nolan L, agresseur de Manuel Valls, serait un sympathisant d'extrême droite. Agé de 18 ans, la page Facebook du jeune homme montre qu'il est proche d'un certain Dieudonné et Alain Soral. Sa photo de profil le présente en train de réaliser une quenelle, le fameux geste de ralliement de Dieudonné.

Manuel Valls giflé, son agresseur à trois mois de prison avec sursis
Au lendemain de la gifle envers Manuel Valls, l'agresseur de l'ancien premier ministre a été condamné à trois mois de prison et de 105 heures de travaux d'intérêt général. / ©maxppp
Ajouter un commentaire