Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Marianne voilée : Laurent Wauquiez accuse François Hollande de vouloir « bâillonner la République »

Sur Radio Classique/Paris Première, Laurent Wauquiez a vivement réagi au livre-confession de François Hollande "Un président ne devrait pas dire ça" (Stock). Le président de la région Auvergne - Rhône-Alpes n’accepte pas la formule du chef de l’État selon qui « la femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain ». Pour Laurent Wauquiez, « la Marianne voilée, c’est la République bâillonnée. »

François Hollande passe à confesse dans le livre Un président ne devrait pas dire ça (Stock) signé par deux journalistes du Monde à qui il accordé de longues séries d’entretiens pendant son quinquennat. Depuis la publication des bonnes feuilles de l’ouvrage hier, il est une formule qui choque particulièrement l’opposition de droite : « La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain. »

« République bâillonnée »

Une petite phrase qui ne passe pas pour Laurent Wauquiez. Interrogé ce matin sur Radio Classique, le député de la Haute-Loire et président de la région Auvergne - Rhône-Alpes a rétorqué que « la Marianne voilée, c’est la République bâillonnée. » Il a ajouté que la formule le fait penser au livre de Michel Houellebecq, Soumission (Flammarion) et lui donne « le sentiment que maintenant on ne demande même plus à ceux qui viennent dans notre pays de s’adapter à la République. « On a auto-intégré qu’on allait brader les symboles les plus forts de la République (…) contre le symbole de l’islam politique », a-t-il ajouté.

Laurent Wauquiez n’est pas le seul à s’emporter contre les propos de François Hollande. Déjà hier soir, les réactions politiques étaient nombreuses. « Hier comme demain, Marianne ne sera jamais voilée ! » a twitté Bruno Le Maire. Le sarkozyste Guillaume Larrivé a pour sa part écrit : « Non, Marianne ne sera pas voilée : en France, refusons la soumission des femmes à la régression islamiste ! »

Attention au contexte

En réalité, le chef de l’État a précisé son propos un peu plus loin dans le livre : « Si on arrive à lui offrir les conditions pour son épanouissement, elle se libérera de son voile et deviendra une Française, tout en étant religieuse si elle veut l’être, capable de porter un idéal. » Avant d’ajouter : « Finalement quel est le pari que l’on fait ? C’est que cette femme préfèrera la liberté à l’asservissement (…), que le voile peut être pour elle une protection mais que demain elle n’en aura pas besoin pour être rassurée sur sa présence dans la société. » Une position déjà beaucoup plus acceptable pour la droite ?

Marianne voilée : Laurent Wauquiez accuse François Hollande de vouloir « bâillonner la République »
Pour Laurent Wauquiez, la Marianne voilée évoquée par François Hollande revient à bâillonner la République / ©Radio classique
Ajouter un commentaire