Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Marine Le Pen : Le FN demande à ses militants d’arrêter les dons à Jean-Marie Le Pen

Le parti frontiste a expressément demandé à ses militants d’arrêter d’adresser ses dons au micro-parti de Jean-Marie Le Pen. À la place, il leur est demandé de donner directement au FN en vue des élections présidentielle et législative.

La rupture est désormais financière. Habituellement, le Front national utilise Cotelec, le micro-parti de Jean-Marie Le Pen, pour financer ses campagnes électorales. À l’approche des échéances présidentielle et législative, les adhérents du Front national n’ont donc pas été surpris de recevoir des appels aux dons de ce même micro-parti. Pourtant, la direction du FN a instamment demandé à ses membres de ne plus donner à Cotelec pour privilégier les dons directs au parti, dans une note interne que l’AFP a pu se procurer.

‘’Un certain nombre de nos adhérents ont reçu une demande de prêts et de dons émanant de Cotelec. Notre mouvement est engagé dans la bataille cruciale de l’élection présidentielle et des élections législatives pour lesquelles nous avons un important besoin de financement. Aussi, la direction du FN vous demande de privilégier les demandes de prêts et de dons qui vous ont été adressées récemment par le FN’’, écrit Nicolas Bay, vice-président du parti frontiste.

Marine Le Pen veut se défaire de la ‘’dépendance’’ envers son père

Interrogé par l’AFP, plusieurs responsables du FN ont expliqué chercher à se défaire de la ‘’dépendance’’ envers le micro-parti de Jean-Marie Le Pen, et par extension, du patriarche lui-même. Il y a pourtant peu, le Menhir s’apprêtait à signer un généreux chèque à l’ordre de sa fille pour financer sa campagne électorale. Le FN, faute de trouver des banques prêtes à lui confier de l’argent, s’était alors tourné vers Jean-Marie Le Pen.

À l’époque, le geste aurait pu passer pour être hautement altruiste. Il ne fallait pas s’y tromper. Le micro-parti Cotelec s’enrichissant grâce aux dons des militants frontistes, si le FN perd des électeurs, la société créée par Jean-Marie Le Pen perdrait de l’argent. Ce qui sera désormais le cas, et tant pis pour la générosité passée. 

Front national
Le FN demande à ses membres pour qu'ils arrêtent d'adresser leurs dons à Jean-Marie Le Pen / ©maxppp
Ajouter un commentaire