Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Michel Sapin défend les efforts du Portugal en matière de déficit

Alors que la Commission européenne a ouvert jeudi 7 juillet une procédure pour déficit excessif contre Lisbonne et Madrid, Michel Sapin a affirmé son soutien au Portugal. Le ministre des Finances estime que Lisbonne "ne mérite pas qu'on lui applique une discipline exagérée".

Michel Sapin n'est pas rancunier. La Commission européenne a ouvert jeudi 7 juillet 2016 une procédure pour déficit excessif contre le Portugal et l'Espagne. Lisbonne avait en effet annoncé ramener son déficit à 2,5% du PIB en 2015, un objectif qui n'a pas été tenu puisqu'il atteint 4,4% du PIB. Une réunion doit se tenir à Bruxelles mardi 12 juillet entre les ministres des Finances de l'Union européenne. Des sanctions pourraient être décidées contre le Portugal. Il risque une suspension de son accès aux fonds européens ainsi qu'une amende pouvant atteindre 0,2% de son PIB. Michel Sapin a pris la défense de Lisbonne à la veille de cette réunion.

"Le Portugal a fait énormément d'efforts"

Pour le ministre des Finances, "le Portugal ne mérite pas qu'on lui applique une discipline exagérée même si la situation est objectivement non conforme aux engagements". Même s'il estime que "la Commission est dans son droit et peut-être même dans son devoir", il insiste sur le fait que "le Portugal a fait énormément d'efforts ces dernières années". Michel Sapin affirme qu'"il n'est pas question de reprocher au Portugal de ne pas avoir fait les efforts nécessaires". Malgré la victoire du Portugal hier en finale de l'Euro face à la France, Michel Sapin tend donc la main au Portugal en proie à un important déficit public. Rappelons que la France non plus ne respecte pas l'objectif du pacte de stabilité et de croissance (déficit inférieur à 3% du PIB), puisque son déficit devrait s'établir à 3,4% du PIB en 2016.

Michel Sapin défend les efforts du Portugal en matière de déficit
Le ministre des Finances estime que le Portugal "ne mérite pas une discipline exagérée" / ©maxppp
Ajouter un commentaire