Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Déjà Vu

Myriam El Khomri accuse d’immaturité ceux qui contestent la loi Travail

Invitée de RTL, Myriam El Khomri a estimé que ceux qui, au Parti socialiste, veulent revenir sur la loi Travail, sont immatures. La ministre du Travail lance justement ce 12 janvier le Compte personnel d’activité, la mesure phare de la loi Travail.

Le premier débat de la primaire de la gauche s’ouvre ce soir et il s’annonce chaud pour Manuel Valls. L’ancien Premier ministre devra notamment défendre pied à pied la Loi travail, texte sur lequel ses principaux adversaires Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon disent tous vouloir revenir.  

Pour la ministre du Travail Myriam El Khomri, qui a donné son nom au texte controversé et qui soutient son ancien patron dans la compétition, ces attaques n’ont pas beaucoup de sens. Invitée de RTL ce 12 janvier, elle a estimé qu’être de gauche, "ce n’est pas revenir à la case départ pour faire croire que l’on bouge."

"Immatures"

Surtout, elle a estimé que ceux qui attaquent la loi Travail font preuve d’immaturité. "Le problème, c’est qu’aujourd’hui dans notre société, dont l’histoire sociale est faite aussi de radicalité, nous n’avons pas toujours la maturité suffisante, aussi chacun se sent lésé quand on essaie un compromis." Les intéressés apprécieront.

Myriam El Khomri lance aujourd’hui le Compte personnel d’activité (CPA), mesure phare de la loi Travail qui permet à chaque actif de créer son compte en ligne et de gérer l’ensemble de ses droits. 

Myriam El Khomri accuse d’immaturité ceux qui contestent la loi travail
Pour Myriam El Khomri, les opposants à la loi Travail manquent de maturité / ©RTL
Ajouter un commentaire