Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Déjà Vu

Nicolas Sarkozy s’attaque encore à "l’islam politique" : "Je n’ai aucune leçon à recevoir"

"L’islam politique" est l’un des chevaux de bataille de Nicolas Sarkozy. En meeting en Lorraine mardi 25 octobre, l’ancien chef de l’Etat a indiqué qu’il n’avait "aucune leçon à recevoir" quand il évoquait le sujet comme le rapporte BFMTV.

Catégorique. L’ancien chef de l’Etat a tenu une réunion publique, mardi 25 octobre à Marly (Moselle), devant un millier de personnes. Face à un public acquis à sa cause, le candidat à la primaire de la droite et du centre a évoqué des thèmes qui reviennent régulièrement dans sa campagne : la sécurité et surtout l’islam. "Je vous ai dit qu’on avait un premier ennemi qui était l’islam djihadiste", a débuté Nicolas Sarkozy face aux caméras de BFMTV. "Nous en avons un second et je ne veux pas le passer sous silence : c’est l’islam politique", a-t-il déclaré avant d’ajouter : "Je n’accepte pas que celles et ceux qui portent le débat sur la question de l’islam politique soient traités d’islamophobes, je n’ai aucune leçon à recevoir en la matière", a-t-il continué.  

Nicolas Sarkozy contre "l’islam politique"

Nicolas Sarkozy concentre ses attaques sur "l’islam politique" depuis quelques jours. En meeting le 21 octobre à Toulon, il affirmait que "la France n’a pas de problème avec la religion, la France a un problème avec l’islam djihadiste, la France a un problème avec l’islam politique".  Comme le rapporte BFMTV,  Nicolas Sarkozy a  déclaré "ce sera eux ou nous" au sujet de l’islam djihadiste. A propos de "l’islam politique", il a promis que s’il était élu, "le burkini sera interdit sur toutes les plages de France",  tout comme "les horaires pour les femmes et les hommes dans les piscines" et "la possibilité pour l’oncle ou le mari de choisir à l’hôpital le sexe du médecin de sa femme". En déplacement en Corse le 19 octobre, l’ancien chef de l’Etat tenait sensiblement le même discours en profitant au passage pour se moquer - sans le citer-  d’Alain Juppé et de sa politique "d’accommodements raisonnables" avec l’islam comme le rapporte l’AFP.

 

Nicolas Sarkozy s’attaque encore  à
Nicolas Sarkozy s'attaque à "l'islam politique" et "refuse de recevoir des leçons" / ©maxppp
Ajouter un commentaire